2 min de lecture Faits divers

Affaire Paquita Parra : retour sur un meurtre non-élucidé depuis 20 ans

Le meurtre de Francesca Parra, dite Paquita, n'a jamais été élucidé. Vingt-et-un ans après, son corps doit être exhumé mercredi pour mener de nouvelles analyses.

La ville de Puymoyen, près d'Angoulême (Charente).
La ville de Puymoyen, près d'Angoulême (Charente). Crédit : RTL.fr
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Un "fiasco judiciaire". C'est ainsi que Me Christine Maze, avocate de la famille de Paquita Parra résume l'enquête autour du meurtre de cette femme qui avait bouleversé la Charente en 1998. Vingt-et-un ans après sa mort, son corps doit être exhumé ce mercredi pour mener de nouvelles analyses scientifiques et, peut-être, relancer les investigations, qui après avoir été abandonnées, ont connu de nombreux rebondissements ces dernières années.

Le 4 décembre 1998, Francesca Parra, dite Paquita, a 30 ans lorsque son corps est retrouvé au petit matin, carbonisé au volant d'une voiture. Celle-ci est garée sur un parking de la vallée des Eaux-claires, dans la ville de Puymoyen, près 'Angoulême. 

Immédiatement, la thèse du suicide est écartée. L'autopsie confirme que la jeune femme, employée d'une enseigne de supermarché, était déjà morte lorsque la voiture a pris feu : ses poumons ne contiennent aucune trace de fumée.

Son compagnon mis en examen à tort

La veille de sa mort, Paquita Parra s'est rendue à la gendarmerie pour un vol de sac survenu quelques mois auparavant. Là-bas, elle insiste pour être entendue et semble avoir peur pour sa vie. Le même soir, la jeune femme se rend vraisemblablement à un rendez-vous, avant d'être tuée dans des circonstances encore non-élucidées.

Les premiers éléments de l'enquête mettent en cause son ex-compagnon, Franck. En septembre 1999, celui-ci est mis en examen et envoyé en détention provisoire. Il reste incarcéré onze mois avant d'être libéré. Finalement, sa culpabilité n'est pas prouvée et, en 2008, l'État est condamné à l'indemniser de 100.000 euros. 

À lire aussi
Viande cuite au barbecue faits divers
Drôme : une famille hospitalisée après un barbecue dans leur appartement

Entre-temps, la juge en charge de l'enquête est dessaisie du dossier pour "partialité". En 2010, l'affaire débouche sur un non-lieu. Le dossier est clos.

Une découverte relance l'enquête

Ce n'est qu'en septembre 2017, dix-neuf ans après le drame, que l'enquête est relancée. Une lycéenne en sortie scolaire dans les bois près du lieu où le corps de Paquita a été découvert, retrouve une boîte en plastique rose. Celle-ci contient cartes et effets personnels de Paquita Parra. Après quelques recherches sur internet, l'adolescente, consciente de l'importance de sa découverte, se rend à la gendarmerie. 

Dès la découverte de cette boîte, les enquêteurs sont persuadés qu'elle a été déposée à cet endroit, bien après le meurtre de Paquita. Mais par qui ? C'est en partie pour répondre à cette question que le corps de Paquita Parra doit être exhumé mercredi 4 septembre. La procédure, exceptionnelle, doit permettre de trouver un éventuel profil ADN correspondant. Les experts de la gendarmerie vont également utiliser de nouvelles technologies pour déterminer les causes exactes de sa mort, qui, elles aussi, restent un mystère.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Enquête Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants