1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Nordahl Lelandais "a des choses à nous dire", selon l'avocat des parents de Maëlys
2 min de lecture

Nordahl Lelandais "a des choses à nous dire", selon l'avocat des parents de Maëlys

INVITÉ RTL - L'avocat des parents de la petite Maëlys est convaincu que le principal suspect, Nordahl Lelandais, est la clé de cette affaire.

Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage
Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'un mariage
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
L'Entretien du jour du 25 janvier 2018
07:21
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

L'attente est insupportable. Cinq mois après la disparition de leur fille, les parents de Maëlys sont toujours sans nouvelle. Une situation d'autant mal vécue que le couple se sent "pris en otage (...) dans la mesure où un individu mis en examen, placé en détention provisoire et mis en examen dans le cadre d'une deuxième affaire, refuse de nous dire ce qu'il est advenu de l'enfant", explique l'avocat des parents de la fillette, Fabien Rajon, au micro de RTL.

Aujourd'hui, Jennifer et Joachim De Araujo "sont dans l'attente" et "se tournent logiquement vers cet individu mis en examen". S'ils "gardent espoir", le pessimisme est de mise au regard du dossier et des nouveaux éléments dans l'affaire de la disparition du jeune caporal Arthur Noyer.

Pour Maître Fabien Rajon, des certitudes existent dans le dossier, contrairement à l'opinion de l'avocat de Nordahl Lelandais, Maître Alain Jakubowicz, qui a assuré mercredi 24 janvier sur notre antenne qu'il y a "un nombre d'incohérences" important dans le dossier de Lelandais. "L'avocat de la défense n'évoque pas clairement l’innocence de son client", rétorque Maître Rajon.

Mes clients vont reconnaître la robe de leur enfant dans le véhicule

Maître Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys

Maître Jakubowicz axe sa défense sur la chronologie supposée des faits, qui dédouanerait son client. En effet, Nordahl Lelandais se serait volatilisé du mariage à 2h46. Or, selon un témoignage, la fillette se trouvait encore dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin à 3h15. "Une stratégie habile pour mieux faire oublier tous les autres éléments à l'encontre du mis en examen", balaye Maître Fabien Rajon, qui met en doute la crédibilité d'un témoin qui "n'est absolument pas certain de l'horaire qu'il a pu communiquer" à la justice.

On est fondé à considérer qu'il a une part de responsabilité

Maître Fabien Rajon
À lire aussi

"Pour nous, un élément est central : c'est la question de la photo et de la vidéosurveillance où mes clients vont reconnaître la robe de leur enfant dans le véhicule du mis en cause", poursuit l'avocat à RTL. "Et si la défense nous dit qu'il ne s'agit pas de Maëlys, alors de qui s'agit-il", poursuit l'avocat du couple.

Devant les enquêteurs, Nordahl Lelandais a réponse à tout. "Pour autant, on considère que cet individu a des choses à nous dire  quant à ce qu'il est advenu de l'enfant", argue Fabien Rajon. L'intérêt du suspect pour la méthode à employer pour faire disparaître des corps, le lavage assidu de son véhicule quelque temps après la disparition de Maëlys et ses allers-retours entre le lieu du mariage et son domicile sont autant d'éléments troublants qui méritent "qu'on se tourne vers lui". "On est fondé à considérer qu'il a une part de responsabilité", conclut l'avocat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/