2 min de lecture Faits divers

Affaire Maddie McCann : ce que l'on sait du suspect

Treize ans après la disparition de la petite Maddie au Portugal, un suspect a été identifié en Allemagne. Il s'agit d'un homme de 43 ans déjà incarcéré pour des viols sur des fillettes.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Affaire Maddie McCann : ce que l'on sait du suspect Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard édité par Youen Tanguy

Treize ans après la disparition de la petite britannique Madeleine McCann au Portugal, l'identification d'un nouveau suspect fait renaître l'espoir d'éclaircir le profond mystère entourant cette affaire à rebondissements.

Il s'agit d'un homme de 43 ans actuellement en prison pour au moins deux viols sur des fillettes d’une dizaine d’années. C’est une espèce de routard de la délinquance pas de travail fixe, des adresses qui n’ont pas arrêté de changer. On sait qu’il a habité longtemps au Portugal, dans la région touristique de l’Algarve, entre 1995 et 2007, l’année où Maddie a disparu. 

Il menait là-bas une vie un peu marginale, mais pas forcément solitaire. Jusque 2006 il louait une petite maison, sans aucun confort, entre Lagos et Praia Da Luz, qu'il a quittée du jour au lendemain après une dispute avec le propriétaire. Il a ensuite vécu dans un camping-car Volkswagen acheté d’occasion et immatriculé au Portugal. 

S'il n’a apparemment pas fait parler de lui dans ce pays pour des agressions sexuelles. En revanche, il était considéré comme un petit délinquant, soupçonné de vols dans des hôtels ou des restaurants où il travaillait comme plongeur ou serveur. Des cambriolages aussi dans des appartements ou des maisons de vacances. Il était également connu pour vendre du cannabis.

Comment la police est-elle remontée à lui ?

À lire aussi
Un camion de pompiers (Illustration). faits divers
Rhône : une jeune fille de 17 ans se noie dans un plan d'eau

La police est remontée jusqu’à lui grâce à une dénonciation anonyme qui date de quatre ans. Dénonciation survenue en 2017 lors du dixième anniversaire de la disparition de Maddie. A l’époque, la cellule de Scotland Yard, qui travaille sur le dossier, alerte la cellule criminelle allemande, mais les vérifications ne donnent rien. Insuffisantes répondent les Allemands. Avant que l’on identifie enfin le téléphone portable qu’il utilisait au Portugal. 

On sait désormais que cet homme se trouvait bien le 3 mai 2007 au soir dans la station balnéaire de Praia Da Luz et qu'il a été appelé sur son portable à 19h32 à proximité de l’Ocean Club, le complexe touristique où a été enlevée la petite fille. Longue conversation avec un interlocuteur inconnu : presque une demi-heure. Une heure plus tard, Maddie, endormie alors que ses parents dînaient au restaurant, disparaissait. 

Le téléphone pourrait livrer d'autres informations

Il est envisagé que le suspect soit entendu par les enquêteurs anglais et leurs homologues allemands. Des vérifications sont déjà en cours au Portugal et des témoins sont actuellement interrogés. Ils vont essayer aussi de faire parler les véhicules, le fameux camping-car notamment, et également une berline Jaguar immatriculée en Allemagne, au moment même de la disparition de la petite fille. Mais autant dire que plus de treize ans après les faits, ces expertises risquent d’être négatives. 

En revanche, les experts espèrent que le téléphone portable va continuer à livrer des informations et permettre notamment d’identifier qui était l’homme au bout du fil. Un complice d’un cambriolage qui aurait tourné au rapt ou commanditaire d’un enlèvement d’enfant ? Tout est possible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Maddie Portugal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants