3 min de lecture Layvin Kurzawa

Affaire Kurzawa : ce qu'il faut savoir de la tentative de chantage à la vidéo

ÉCLAIRAGE - Le joueur du Paris Saint-Germain a été victime d'une tentative de chantage pour une vidéo dans laquelle il critique Didier Deschamps.

>
Affaire Kurzawa ce qu'il faut savoir de la tentative de chantage à la vidéo Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Plus de deux ans après l'éclatement de l'affaire Valbuena, le football français fait de nouveau parler de lui en dehors des terrains pour une affaire de chantage à la vidéo embarrassante.

Tout commence au mois de mai, lorsque Layvin Kurzawa, défenseur international du Paris Saint-Germain, est installé dans un bar à chicha de la capitale avec des amis dans le cadre d'une soirée privée. En confiance, le joueur de l'équipe de France - neuf sélections au compteur - tient alors "des propos et gestes déplacés à l'égard du sélectionneur Didier Deschamps", révèlent nos confrères d'Europe 1. Celui qui a fait ses débuts avec les Bleus en 2014 se moque et "critique crûment" le champion du monde 1998.

La scène, qui n'est pas sans rappeler les propos de Serge Aurier à l'encontre de Laurent Blanc, son entraîneur de l'époque au PSG, aurait pu en rester là. Sauf qu'elle est immortalisée par un téléphone portable d'un proche qui l'a trahi. La vidéo se retrouve ainsi en possession d'une bande de malfaiteurs quelques jours plus tard.

À lire aussi
Laywin Kurzawa sous les couleurs de l'équipe de France, le 31 août 2017 faits divers
Layvin Kurzawa victime d'un chantage à la vidéo

Par téléphone, l'un des malfaiteurs, assure RMC, se présente comme un ancien pensionnaire du centre de formation de l'AS Monaco, où il aurait connu Layvin Kurzawa. Il aurait assuré au joueur qu'un accord avait été passé avec un journaliste pour vendre la vidéo en l'échange d'une somme de 250.000 euros.

Quatre hommes interpellés

Layvin Kurzawa ne se laisse pas impressionner et contacte immédiatement la police. Comme dans l'affaire Valbuena, l'un des enquêteurs de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) joue alors le rôle d'intermédiaire auprès des malfaiteurs et leur donne rendez-vous. La rencontre n'aura jamais lieu, les malfaiteurs privilégiant le projet d'agresser le footballeur à la sortie de son domicile des Yvelines afin de lui soutirer de l'argent.

Grâce au travail d'enquête et d'écoutes téléphoniques, les enquêteurs, spécialisés dans le grand banditisme, surprennent trois hommes en flagrant délit au début du mois d'août. Un complice est par ailleurs interpellé quelques semaines plus tard, ce qui porte à quatre le nombre de suspects mis en examen dans cette affaire. Depuis, trois ont déjà été placés en détention provisoire. Le quatrième a été placé sous contrôle judiciaire par un juge d'instruction de Versailles.

Quel avenir en Bleu pour Kurzawa ?

Difficile de connaître les conséquences de cette vidéo pour le joueur de 25 ans sur le plan sportif. Didier Deschamps et la Fédération française de football (FFF) n'ont pas publiquement réagi à l'affaire, dont la révélation ne pourrait être que le premier épisode d'un feuilleton.

Un feuilleton auquel Layvin Kurzawa a toutefois souhaité rapidement mettre un point final. Selon nos informations, le joueur a très vite appelé Didier Deschamps pour le prévenir qu'il avait été piégé et que l'affaire risquait de s'ébruiter. L'entraîneur se serait montré très compréhensif.

L'histoire entre l'équipe de France et Kurzawa continuait de s'écrire il y a encore quelques jours. Le latéral gauche a disputé les deux derniers matches des Bleus contre les Pays-Bas le 31 août et le Luxembourg le 3 septembre, comptant pour la qualification à la Coupe du monde 2018.

Son tempérament moqueur égratigne son image

Le tempérament moqueur de Kurzawa lui avait déjà coûté cher en 2014, lorsqu'il évoluait en équipe de France de moins de 21 ans face à la Suède, lors d'un barrage retour crucial pour accéder au championnat d'Europe. Alors que les Bleuets sont malmenés 3-0 et tout proche de l'élimination, le natif de Fréjus réduit le score et croit offrir la qualification aux siens, qui s'étaient imposés 2-0 à l'aller.

Le jeune homme chambre aussitôt ses adversaires en mettant sa main en visière sur le front, rappelle l'AFP. Un geste qui passe mal chez les Suédois, qui se vengent en marquant en fin de match pour éliminer les Bleuets et en reproduisant le geste fait quelques minutes plus tôt par le jeune Français. Après cette piteuse élimination, Kurzawa était devenu la cible des critiques sur les réseaux sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Layvin Kurzawa Football Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790142845
Affaire Kurzawa : ce qu'il faut savoir de la tentative de chantage à la vidéo
Affaire Kurzawa : ce qu'il faut savoir de la tentative de chantage à la vidéo
ÉCLAIRAGE - Le joueur du Paris Saint-Germain a été victime d'une tentative de chantage pour une vidéo dans laquelle il critique Didier Deschamps.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-kurzawa-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-tentative-de-chantage-a-la-video-7790142845
2017-09-19 08:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8OvNt-KdoonBMaVRmyXY7g/330v220-2/online/image/2017/0918/7790143011_layvin-kurzawa-et-didier-deschamps.jpg