1 min de lecture Justice

Affaire Grégory : ce que contient la lettre-testament du juge Lambert à "L'Est Républicain"

Avant de se donner la mort, le 11 juillet dernier, l’ex-magistrat a rédigé quatre lettres-testaments. L'une d'entre elles a été adressée à "L’Est Républicain".

Jean-Michel Lambert, au Mans le 1er septembre 2014
Jean-Michel Lambert, au Mans le 1er septembre 2014 Crédit : Jean-Michel Lambert
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Dans une lettre de trois pages adressée à L'Est Républicain, et datée du 11 juillet, jour de la mort de l'ex-magistrat, Jean-Michel Lambert lève cette interrogation latente sur les causes de son suicide. Il confirme qu'il a bien mis fin à ses jours à cause de l’affaire Grégory. "J’ai décidé de me donner la mort car je sais que je n’aurai plus la force désormais de me battre dans la dernière épreuve qui m’attendrait", écrit l'ex-juge.

"Ce énième 'rebondissement’ est infâme (…) La machine à broyer s’est mise en marche pour détruire ou abîmer la vie de plusieurs innocents, pour répondre au désir de revanche de quelques esprits blessés dans leur orgueil ou dans l’honneur de leur corps. Certains de mes confrères ont emboîté le pas avec une mauvaise foi abominable".

Jean-Michel Lambert réaffirme également dans ce courrier sa conviction sur le premier suspect du meurtre de Grégory Villemin, tué par le père de l'enfant : "Je proclame une dernière fois que Bernard Laroche est innocent".

Je préfère sonner la fin de la partie pour moi.

Jean-Michel Lambert
Partager la citation

Concernant Murielle Bolle, actuellement mise en examen et écrouée dernier pour enlèvement suivi de mort, il discrédite le témoignage du chauffeur qui avait affirmé qu'elle n'avait pas pris le car scolaire le jour du meurtre, le 16 octobre 1984.

Trois autres lettres envoyés à ses proches

À lire aussi
Le Tribunal de grande instance de Reims le 22 mars 2016. justice
Eure : un ancien maître-nageur condamné à 20 ans de prison pour viols sur mineurs

Dans sa lettre posthume, le premier juge d'instruction de l'affaire Grégory dit refuser d'être un "bouc émissaire". "Si j'ai parfois failli, j'ai cependant la conscience parfaitement tranquille quant aux décisions que j'ai été amené à prendre", assure-t-il. Il conclut sa lettre par ces mots : "Je préfère sonner la fin de la partie pour moi. L'âge étant là, je n'ai plus la force de me battre. J'ai accompli mon destin". Selon les informations de L'Est Républicain, trois autres lettres, enveloppes fermées et timbrées, adressées à des proches, ont été retrouvées par l'épouse de Jean-Michel Lambert.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants