1 min de lecture Faits divers

Affaire Grégory : pas d'assouplissement du contrôle judiciaire des époux Jacob

La chambre de l'instruction de Dijon a refusé d'assouplir le strict contrôle judiciaire de Marcel et Jacqueline Jacob.

L'avocat de Marcel Jacob, Stéphane Giuranna, le 20 juin 2017.
L'avocat de Marcel Jacob, Stéphane Giuranna, le 20 juin 2017.
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Les époux Jacob ne vont pas pouvoir rentrer chez eux. La justice a refusé, vendredi 27 octobre, d'assouplir le strict contrôle judiciaire de Marcel et Jacqueline Jacob, mis en examen depuis le mois de juin pour enlèvement et séquestration de la mort de leur petit-neveu Grégory en 1984. Brièvement placés en détention au moment de leur inculpation, les deux suspects avaient été remis en liberté avec l'obligation de résider séparément et suffisamment loin de leur domicile vosgien.

Le procureur général, s'étant opposé à toute modification du contrôle judiciaire, explique que les époux doivent encore être entendus séparément en novembre et que des investigations restent à faire sur leur emploi du temps de l'époque. "Elle aurait très bien pu nous entendre avant", a regretté l'avocat de Jacqueline Jacob, Me Alexandre Bouthier.

Pour Jacqueline Jacob, une deuxième audience est d'ores et déjà programmée, le 20 novembre, pour demander non plus la mainlevée mais simplement la modification de son contrôle judiciaire. "Nous avions un fusil à deux coups (...) nous misons toutes nos billes sur cette nouvelle audience", a indiqué Me Bouthier. La défense de Marcel Jacob avait pour sa part indiqué envisager un pourvoi en cassation en cas de rejet de la demande de modification du contrôle judiciaire. 

À lire aussi
Un panneau de limitation de vitesse à 80 kilomètres/heure, le 29 juin 2018 faits divers
Les actualités de 18h : à 60 km/h sur une nationale, il est verbalisé pour lenteur

L'affaire Grégory est relancée

L'arrestation des Jacob, jamais inquiétés auparavant, avait relancé en juin une affaire qui reste un mystère depuis la mort du garçonnet de 4 ans, retrouvé pieds et poings liés dans les eaux de la Vologne il y a plus de 33 ans. Les époux Jacob sont soupçonnés d'avoir été les "corbeaux" de l'affaire, auteurs de plusieurs lettres anonymes très bien renseignées, et d'être impliqués dans le rapt et la mort de Grégory, dans le cadre d'un "acte collectif" qu'ils contestent. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Affaire Grégory
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790703107
Affaire Grégory : pas d'assouplissement du contrôle judiciaire des époux Jacob
Affaire Grégory : pas d'assouplissement du contrôle judiciaire des époux Jacob
La chambre de l'instruction de Dijon a refusé d'assouplir le strict contrôle judiciaire de Marcel et Jacqueline Jacob.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-gregory-la-justice-refuse-d-assouplir-le-controle-judiciaire-des-jacob-7790703107
2017-10-27 17:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Z5B74waZTNIXvpxot4LCDw/330v220-2/online/image/2017/0913/7790085293_l-avocat-de-marcel-jacob-stephane-giurannaj-le-20-juin-2017.jpg