2 min de lecture Justice

Affaire Fiona : "un couple infernal" à l'origine du meurtre de la fillette

Dans son réquisitoire, l'avocat général, qui a demandé la peine maximale pour la mère de Fiona et son beau-père, a présenté la mère de la fillette comme l'organisatrice machiavélique de sa disparition.

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, présentée comme la "patronne" du meurtre Crédit Image : AFP / THIERRY ZOCCOLAN | Crédit Média : Frédéric Perruche | Durée : | Date : La page de l'émission
Frédéric Perruche et Clémence Bauduin

"Vous ne vouliez pas la tuer, mais vous l'avez massacrée." Tandis que le verdict tombera ce 25 novembre en fin de journée aux assises du Puy-de-Dôme, l'avocat général du procès de l'affaire Fiona a dépeint les accusés comme "un couple infernal" dans un réquisitoire implacable. Le couple composé par Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, la mère et son ex-compagnon, semble s'être entraîné dans la violence. "Entre vos mains, Fiona était une balle de flipper. C'est la violence des coups, leur pluralité, toute une semaine, qui ont entraîné sa mort", a estimé, face à eux, l'avocat général, pour qui la mort de la fillette, engendrée en 2013, leur est forcément imputable.

Au cours de son réquisitoire, ce dernier a dressé un portrait peu flatteur des deux accusés. Berkane Makhlouf, un homme violent en gestes et en paroles, intolérant, capable de crises de nerfs incontrôlables, paranoïaque et schizophrène des dires-mêmes de son frère, a trouvé en sa compagne une alliée de taille pour plonger dans l'horreur. Cécile Bourgeon, la mère de la fillette, démontrait elle aussi une propension à la violence. "Je ne parle pas de gifles, mais de coups. Le père de Fiona a d'ailleurs perdu une dent lors d'une dispute", raconte l'avocat général. Cécile Bourgeon est d'ailleurs présentée par lui comme la "patronne" du meurtre. "Vous avez tout organisé", lui a lancé l'avocat général.
La peine maximale a été requise pour le couple : 30 ans de réclusion criminelle assortis d'une période de sûreté des deux tiers à l'encontre de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf. Le procès n'aura pas permis de mettre au jour les circonstances de la mort de la fillette ni l'endroit où se trouve son corps, les accusés ayant refusé de livrer leurs secrets. La thèse accidentelle, l’absorption de médicaments ou de drogues avaient par ailleurs été totalement exclue par les experts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Puy-de-Dôme Fiona
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785976314
Affaire Fiona : "un couple infernal" à l'origine du meurtre de la fillette
Affaire Fiona : "un couple infernal" à l'origine du meurtre de la fillette
Dans son réquisitoire, l'avocat général, qui a demandé la peine maximale pour la mère de Fiona et son beau-père, a présenté la mère de la fillette comme l'organisatrice machiavélique de sa disparition.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-fiona-un-couple-infernal-a-l-origine-du-meurtre-de-la-fillette-7785976314
2016-11-25 16:19:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aiklq5Ba6ebhWe5WzjGPAw/330v220-2/online/image/2014/0730/7773508205_cecile-bourgeon-la-mere-de-la-petite-fiona-a-clermont-ferrand-en-mai-2013-archives.jpg