1 min de lecture Justice

Affaire Fillon : "Notre système ne garantit pas une totale indépendance", estime Béatrice Brugère

INVITÉE RTL - La gestion du dossier Fillon suscite encore les critiques. Pour la vice-procureure de la république au TGI de Paris Béatrice Brugère, le système judiciaire français a besoin d'une réforme afin de garantir une indépendance et une impartialité totales de ses procédures.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Affaire Fillon : "notre système ne garantit pas une totale indépendance", estime Béatrice Brugère Crédit Image : Martin BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Florise Vaubien

La gestion du dossier Fillon par le parquet général de Paris suscite encore les débats alors que le tribunal devrait rendre son jugement lundi 29 juin. De nombreuses voix se sont élevées contre les liaisons dangereuses entre les pouvoirs politique et judiciaire.

"Le sujet de la justice et de ses liaisons dangereuses doit toujours faire attention à l'emballement médiatique. Peut-être que la suite démontrera un vrai conflit d'intérêt mais pour l'instant, je reste prudente", explique la vice-procureure de la république au TGI de Pari et secrétaire générale du syndicat Unité Magistrats SNM-FO Béatrice Brugère, considérant qu'il n'y a pas assez d'informations. 

Celle-ci déplorait déjà dans les colonnes de Valeurs Actuelles "une tentation grande d'un retour déguisé aux instructions individuelles dans les dossiers sensibles". D'après la spécialiste, "il faut une réforme car notre système ne garantit pas le niveau maximal d'indépendance". Et de renchérir : "C'est toujours à l'occasion d'une crise que l'on pose les vraies questions (…) sur la transparence de la justice". 

Faute de parquet indépendant comme dans le système italien, "le politique garde une partie du contrôle sur la politique pénale" en France. "Ce n'est pas seulement le statut du parquet mais aussi la façon dont on nomme les professionnels qu'il faut prendre en compte", explique-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice François Fillon Penelope Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants