1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire du "Grêlé" : "C'est le soulagement qui prévaut", dit l'avocate des proches des victimes
1 min de lecture

Affaire du "Grêlé" : "C'est le soulagement qui prévaut", dit l'avocate des proches des victimes

RÉACTIONS - L'avocate des victimes du "Grêlé" réagit sur RTL, à la mort du tueur en série, identifié 35 ans après les faits.

Le portrait robot de l'homme surnomé "Le Grêlé"
Le portrait robot de l'homme surnomé "Le Grêlé"
Crédit : Police
Affaire du "Grêlé" : l'avocate des victimes s'exprime
00:55
Amandine Bégot - édité par William Vuillez

Ce vendredi, le sentiment est partagé du côté des proches des victimes de celui qu'on a longtemps appelé le "Grêlé". Le meurtrier de la petite Cécile Bloch, assassinée en 1986 à Paris, a enfin été identifié, 35 ans après les faits. Il s'agit d'un ancien gendarme, policier à la retraite, qui s'est suicidé dans le Gard cette semaine. 

"Leur réaction, c'est le soulagement d'avoir enfin une réponse, d'avoir enfin une identité", explique Me Corinne Herrmann, l'avocate de plusieurs victimes, dont le frère de Cécile Bloch. "Surtout la satisfaction de se dire qu'ils ne vont pas le croiser ou qu'il ne va pas s'en prendre à eux sans qu'ils le reconnaissent, qu'il ne va pas continuer à œuvrer, qu'ils ne vont pas apprendre de nouveaux crimes", poursuit-elle. 

"Ensuite, la déception, la frustration, de ne pas pouvoir obtenir des explications de cet homme et de ne pas pouvoir l'affronter dans un procès. Mais c'est d'abord le soulagement qui prévaut", dit-elle. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/