1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire du "Grêlé" : le suspect qui s'est suicidé était bien le tueur en série
1 min de lecture

Affaire du "Grêlé" : le suspect qui s'est suicidé était bien le tueur en série

VU DANS LA PRESSE - Soupçonné de quatre meurtres et six viols entre 1983 et 1994, l'ancien gendarme qui s'est suicidé au Grau-du-Roi était bien le serial killer dans l'affaire dite du "Grêlé. Son ADN a concordé avec celui retrouvé sur les scènes de crime.

Le portrait robot de l'homme surnomé "Le Grêlé"
Le portrait robot de l'homme surnomé "Le Grêlé"
Crédit : Police
Quentin Marchal

L'affaire est désormais résolue. L’ADN prélevé sur des scènes de crime dans l'affaire dite du "Grêlé", un tueur en série soupçonné d'avoir commis quatre meurtres et six viols entre 1983 et 1994, correspond bel et bien à celui de François V, l’ex-gendarme qui s'est donné la mort dans son appartement au Grau-du-Roi, dans le Gard.

Comme le révèle Le Parisien, qui a pu consulter l'expertise dont les résultats ont été délivrés dans la soirée de ce jeudi 30 septembre, François V. est donc bien l'homme qui a ôté la vie à Cécile Bloch, 11 ans, poignardée et violée le 5 mai 1986 et tué Gilles Politi, 38 ans et Irmgard Mueller, 20 ans, le 29 avril 1987 puis Karine Leroy, le 12 juillet 1994. Le meurtrier est également soupçonné d'avoir commis six viols entre 1986 et 1994.

Recherché depuis 35 ans par les enquêteurs, cet ancien gendarme âgé de 59 ans s'est suicidé cette semaine en ingurgitant des médicaments. Il a laissé derrière lui une lettre posthume dans laquelle il affirme être le "Grêlé".  

François V. y explique se sentir recherché par la police et raconte qu'il n'était "pas bien dans sa vie" à l’époque des faits, avant de s’être "pris en main". Dans le viseur des enquêteurs, il devait être interrogé dans le cadre d'une enquête conduite par une juge d'instruction parisienne dans le cadre de l'affaire dite du "Grêlé"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/