1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Drouvin-Kubala : "Monsieur Drouvin était extrêmement méfiant", raconte un avocat
2 min de lecture

Affaire Drouvin-Kubala : "Monsieur Drouvin était extrêmement méfiant", raconte un avocat

Depuis 2004, la justice recherche toujours le meurtrier du couple Kubala-Drouvin, deux retraités d'Indre-et-Loire. L'avocat Xavier Brunet estime que le tueur devait être connu de ses victimes.

Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
L'INTÉGRALE - Le double meurtre de Vernou
00:40:41
L'ENQUÊTE - Affaire Kubala/Drouvin : le double meurtre de Vernou
00:13:33
Jean-Alphonse Richard - édité par Agathe Abelard

Ce n'est pas l'œuvre d'un rodeur ou bien d'un détraqué. Mais bel et bien de quelqu'un qui les connaissait. Depuis 18 ans, la justice est à la recherche d'un homme qui, à l'été 2004, a franchi le seuil d'une maison cachée dans les bois, à Vernou-sur-Brenne, en Indre-et-Loire, pour y tuer ses deux occupants : Robert Drouvin et Marianne Kubala, tous les deux retraités.

Un couple aussi discret qu'énigmatique dont on ne sait presque rien. Robert est retrouvé le crâne défoncé et des marques de coups jonchent son corps âgé de 84 ans. Marianne git face contre terre derrière un tas de bois, toujours en chemise de nuit. L'autopsie atteste qu'elle est morte d'asphyxie, après avoir tenté d'échapper au meurtrier.

Peu avant le meurtre, il se chuchote dans les environs que les deux octogénaires étaient depuis peu sur le qui-vive. 18 ans après les faits, le pôle judicaire dédié aux cold cases vient de reprendre ce dossier mais avec les mêmes interrogations qu'au commencement. 

L'auteur de ce double meurtre était connu de ces victimes

Xavier Brunet, l'avocat de la famille Kubala

La maison est restée intacte. Aucun désordre, aucun vol, rien n'a été cassé. Pas même une fenêtre. La piste du cambrioleur est rapidement écartée. Il n'était pas aisé de pénétrer dans le domicile du couple. Robert Drouvin avait la réputation d'un homme méfiant et obsédé par la sécurité, ne comptant plus les installations d'alarmes autour de sa propriété, ni même les pancartes "interdiction d'entrer" qu'il implante dans son jardin. 

Interviewé dans L'Heure du Crime, Xavier Brunet, l'avocat de la famille Kubala connaissait bien Robert Drouvin, il confirme qu'il fallait montrer patte blanche pour être inviter à entrer dans la propriété : "Monsieur Drouvin était extrêmement méfiant. Cela m'autorise à considérer que l'auteur de ce double meurtre était connu de ces victimes. À défaut de quoi ils (Robert Drouvin et Marianne Kubala) n'auraient jamais ouvert la porte de l'habitation", explique-t-il au micro de RTL.

À lire aussi

Le responsable de cette terrible agression serait donc quelqu'un de connu du couple. Mais qui a bien pu s'en prendre aux deux octogénaires ? Le mystère plane encore sur le profil du tueur mais aussi sur son mobil. 

Les invités de "L'heure du crime"

Caroline Devos journaliste à La Nouvelle République.

     - Xavier Brunet, avocat de la famille Kubala.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.