1 min de lecture Police

Accusation de viol lors d'une garde à vue : deux enquêtes ouvertes

Deux policiers sont accusés de faits de violence et de viol à l'encontre d'une personne en garde à vue. Une enquête pénale a été ouverte, ainsi qu'une enquête de l'IGPN.

Photo d'un commissariat de police (illustration).
Photo d'un commissariat de police (illustration). Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

Selon le plaignant, les faits se seraient déroulés dans un commissariat du XIXème arrondissement de Paris. "Tommi" raconte à Streetpress et au Média avoir été interpellé le 5 avril dernier après avoir fui un contrôle de police portant sur une suspicion de vol de voiture, qu'il conteste par ailleurs. Placé en garde à vue, il assure avoir subi des agressions de la part de deux policiers.

Deux enquêtes, l'une à un niveau administratif et l'autre pénale, ont été ouvertes. Âgé d'une vingtaine d'années, "Tommi" a porté plainte ce mercredi 28 avril pour "violences" à caractère raciste par personne dépositaire de l'autorité publique et "viol" aggravé. Le 8 avril, il avait déjà porté ces accusations à la connaissance de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) le 8 avril, ce qui avait ouvert le volet administratif de l'enquête.
"Tommi" assure avoir été étranglé, frappé et insulté, avec notamment une injure à caractère raciste, dès son interpellation. "T'es mort, je vais te niquer ta mère, sale arabe", aurait notamment affirmé l'un des officiers.

Placé en garde à vue notamment pour "recel de vol" et "refus d'obtempérer", il aurait ensuite, selon son récit, était déshabillé intégralement dans le cadre d'une fouille. Un des policiers aurait "baissé son caleçon" puis "introduit son doigt dans le rectum".

Toujours en caleçon, le plaignant aurait été contraint de rester "menotté à un banc" pendant "une vingtaine de minutes", subissant "insultes" et "moqueries" des policiers. Les deux agents mis en cause, de leur côté, ont porté plainte pour outrage et rébellion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Violence Agression
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants