1 min de lecture Accident

Accident militaire dans les Landes : le second militaire "a succombé à ses blessures"

L'accident militaire survenu mercredi 29 avril, dans les Landes a fait une seconde victime. Le militaire infirmier en soins généraux "a succombé à ses blessures" dans la matinée, a annoncé la ministre des Armées Florence Parly.

Un hélicoptère et des soldats de l'armée de l'air française. (illustration)
Un hélicoptère et des soldats de l'armée de l'air française. (illustration) Crédit : Ludovic Marin / AFP / POOL
Marie Gingault et AFP

Mercredi 29 avril, un militaire a perdu la vie dans un accident lors d'un exercice d'entraînement dans les Landes. Ce jeudi, Florence Parly ministre des Armées a annoncé que le deuxième militaire, blessé pendant l'accident, avait "succombé à ses blessures" dans la matinée. 

Mercredi soir, la ministre avait annoncé le décès du sergent Pierre Pougin, sauveteur plongeur héliporté de l'Escadron d'hélicoptères 1/67 "Pyrénées" de la base aérienne 120 de Cazaux. Son collègue Quentin Le Dillau, infirmier en soins généraux de la 186è antenne médicale de Cazaux, est décédé à son tour ce jeudi matin, a indiqué Florence Parly dans un communiqué. 

Les deux militaires participaient à un exercice de sauvetage. "Les circonstances de cet accident restent à établir", indique le communiqué. Selon une source proche de l'enquête, ce drame serait "dû à une rupture de câble qui apparaît pour le moment totalement inexpliquée". La source évoque "a priori une chute de 50 mètres de hauteur" des deux hommes.

Deuxième accident mortel en deux semaines

L'hélicoptère en cause a été immobilisé et une enquête judiciaire a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie aérienne à Paris. Comme à chaque fois en de telles circonstances, une autre enquête est entre les mains du Bureau enquêtes accidents pour la sécurité de l'aéronautique d'État (BEA-E), a expliqué la procureure de Bordeaux Frédérique Porterie.

À lire aussi
La ville de Saint-Étienne (illustration) accident
Saint-Étienne : un homme meurt après avoir pris une nationale à contresens

Il s'agit du deuxième accident mortel en deux semaines. Le 15 avril déjà, deux militaires avaient été tués et cinq autres blessés lors d'un vol d'entraînement d'un appareil du 5e Régiment d'hélicoptères de combat de Pau. L'appareil s'était écrasé dans un champ agricole, au coeur d'une zone vallonnée et boisée, avant de prendre feu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accident Militaires Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants