2 min de lecture États-Unis

Zone 51 : pourquoi l'invasion du site a inquiété l'armée américaine ?

Jean-Mathieu Pernin revient sur une actualité oubliée de 2019. L’invasion de la zone 51 en est un. Comment un message Facebook a-t-il provoqué la panique en voulant prouver l’existence des extra-terrestres ?

micro générique Ça s'est aussi passé en 2019 Jean-Mathieu Pernin
>
Zone 51 : pourquoi l'invasion du site a inquiété l'armée américaine ? Crédit Image : Frederic J. BROWN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Louis Rigaudière

Cette année vous êtes peut-être passé à côté du projet d'invasion de la zone 51 qui avait pour objectif de prouver que l'armée américaine cache un corps d'extra-terrestre et une technologie militaire venue d'une autre planète. 

Ça vous paraît un peu décalé ? Et pourtant, les autorités américaines s'inquiètent, à l'été 2019, en lisant un message sur Facebook. "Prenons d'assaut la zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter", pouvait-on lire sur le réseau social. Cette phrase peut paraître anodine mais va vite inquiéter les services secrets et l'armée américaine. En effet, pas moins de deux millions de personnes ont répondu favorablement à cette invitation fixée au 20 septembre.  

Cette immense base militaire excite l'imagination de tous et de quelques fanatiques. On craint pour la sécurité de la zone. L'armée explique même qu'elle tirera à balles réelles sur les intrus. La date fatidique arrive et qu'est ce que cela a donné ? Rien. 

L'événement est tombé dans l'oubli

"C'était un événement qui était effectivement une blague et les gens qui s'inscrivent à des événements ne sont pas là forcément pour y participer ensuite. Ils veulent simplement faire partie d'une communauté qui a créé quelque chose sur le web, qui s'est amusée et qui a posté plusieurs 'memes' sur la page. Tout le monde a bien rigolé. Et finalement l'événement est tombé dans l'oubli", explique Julien Cadot, rédacteur en chef du site Numerama.

À lire aussi
Michael Bloomberg dans le Tennessee, le 12 février États-Unis
Primaires démocrates : Michael Bloomberg, nouveau challenger de Bernie Sanders

Finalement, une centaine de personnes seulement se présentent aux frontières de la zone 51, plus pour s'amuser que pour percer le mystère. À savoir : pourquoi l'armée a-t-elle classé la zone 51 "Top secret" depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ? En réalité c'est assez simple. C'est là que reposerait le corps du fameux extra-terrestre de Roswell. On ne le dit pas car cela pourrait affoler la population. 

Internet a donc amplifié cette rumeur. La zone 51 est devenue un fantasme de complotisme. On nous cacherait l’existence d'êtres venus d'ailleurs. Mais c'est sur cette prétendue théorie que s'est greffée cette blague. En effet, selon l'auteur du message sur Facebook : "Il s'agissait bien d'une plaisanterie."

Une rumeur qui perdure

Avant, on faisait des canulars au téléphone, désormais c'est sur Facebook. La différence est que cela touche deux millions de personnes. "Le ressort humoristique de ces événements-là, c'est de faire croire qu'ils sont réels. Et c'est comme cela que l'on arrive à piéger des gens et même des médias, en leur faisant croire que l'intention était une intention vraiment premier degré, vraiment réel. Le ressort humoristique derrière c'est justement de dire que le dindon de la farce c'est celui qui y a cru", ajoute Julien Cadot. 

Le fait que le gouvernement, l'armée, les services secrets américains aient pris cette supposée invasion au sérieux, a un peu plus conforté les complotistes à la recherche de l'extra-terrestre de Roswell. La rumeur est toujours à l'oeuvre. D'ailleurs, il paraît qu'on s'en amuse bien jusqu'aux fins fonds de la galaxie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Mystère Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants