1 min de lecture Coronavirus

Zimbabwe : 100.000 personnes arrêtées pour violation du confinement

De nombreuses infractions aux mesures de confinement ont été constatées par les autorités du pays qui ont procédé à des arrestations massives depuis le début du mois de mars.

Des forces de l'ordre au Zimbabwe (illustration)
Des forces de l'ordre au Zimbabwe (illustration) Crédit : Jekesai NJIKIZANA / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Des interpellations massives pour tenter de faire respecter le confinement. Au Zimbabwe, plus de 100.000 personnes ont été arrêtées pour des infractions aux mesures de confinement, mis en en place depuis la fin du mois de mars pour lutter contre la propagation de la Covid-19, a annoncé la police.

"La police est perturbée par le nombre de personnes qui sont arrêtées pour non-port du masque, déplacements non essentiels et rassemblements interdits", a expliqué Paul Nyathi, porte-parole de la police. À ce jour, "104.349 personnes ont été arrêtées pour violation des mesures nationales du confinement", décrété fin mars et depuis assoupli, a-t-il ajouté dans un communiqué publié dans la soirée du samedi 18 juillet.

La police a appelé la population à "minimiser les effets de la pandémie mortelle en réduisant (les) déplacements, en observant la distanciation sociale, en portant des masques et en évitant les bars et les rassemblements illégaux". Le Zimbabwe a enregistré jusqu'à présent 1.478 cas de contamination par le Covid-19, dont 25 mortels.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Arrestation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants