1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Royaume-Uni : la Royal Navy teste des combinaisons volantes pour ses "marines"

VIDÉO - Royaume-Uni : la Royal Navy teste des combinaisons volantes pour ses "marines"

ÉCLAIRAGE - La Marine britannique explore la possibilité d'aborder des navires en mer, grâce à des "Jet-suit" permettant aux soldats de voler.

Illustration d'un jet-pack, lors d'un exercice avec les "Royal Marines" britanniques
Illustration d'un jet-pack, lors d'un exercice avec les "Royal Marines" britanniques
Crédit : Capture YouTube / Gravity Industries
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre
Journaliste

Les eaux de Jersey étaient jeudi 6 mai le théâtre d'un déploiement de force de la Royal Navy, sur fond de tensions franco-britanniques post-Brexit. L'occasion pour Londres de parader deux bâtiments de guerre, le HMS Severn et le HMS Tamar, afin de "surveiller la situation" et protéger le port de Saint-Hélier, envahi par des pêcheurs français. 

Surenchère de moyens, certes, mais le moment était également propice pour rappeler au secteur halieutique européen, si ce n'est au monde, que la Marine de sa majesté reste l'une des plus importantes du globe. Alors que la France commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon, ennemi éternel de la Grande-Bretagne, les historiens apprécieront.

Preuve supplémentaire que sa réputation n'est pas usurpée, la Royal Navy avait déjà fait, début mai, la démonstration que les "marines" britanniques étaient à la pointe de la technologie dans une vidéo vue plus 1,6 million de fois

Un intérêt stratégique

Sur ces images impressionnantes, on peut voir un homme équipé d'un "Jet Suit"que James Bond lui-même ne renierait pas, s'envoler d'un zodiac pour aller aborder, via les airs, un navire militaire. Et pas n'importe lequel, car il s'agit ici du HMS Tamar, le même aperçu au large de Jersey cette semaine. 

À lire aussi

Conçue par la société anglaise Gravity Industries, cette combinaison est encore expérimentale et n'équipe pas encore les soldats de sa majesté, précise la Royal Navy. Au-delà de son coté spectaculaire, l'intérêt stratégique est ici de "fournir un accès extrêmement rapide à n'importe quelle partie d'un vaisseau", explique le fabricant pour qui cette technologie pourrait révolutionner les opérations militaires en mer. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/