1 min de lecture Famille royale

VIDÉO - Meghan Markle plaide en faveur de l'éducation des filles

En visite aux îles Fidji, l'épouse du prince Harry a défendu dans un discours le droit des filles à l'éducation.

>
Aux Fidji, Meghan défend l'éducation des femmes Crédit Image : Heathcliff O'MALLEY / POOL / AFP | Crédit Média : Fijian Government / AFP | Date :
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

En déplacement à l'autre bout du monde, la duchesse de Sussex prend son rôle de membre de la couronne britannique très à cœur et en profite pour prêcher la bonne parole. À l'occasion de son premier discours dans le cadre de la tournée royale dans le Pacifique ce mercredi 24 octobre, Meghan Markle a livré un vibrant plaidoyer devant les étudiants fidjiens de l'Université du Pacifique Sud. L'épouse du prince Harry a notamment défendu un meilleur accès aux études supérieures pour les femmes.

"Quand on donne aux filles les bons outils pour réussir, elles peuvent créer un avenir incroyable, non seulement pour elles, mais pour tout le monde autour", a déclaré la duchesse, profitant de ce discours pour annoncer la création de deux bourses pour encourager les femmes à progresser dans les universités du Pacifique. "C'est grâce à des bourses, des programmes d'aide et des programmes de travail-étude que j'ai pu aller à l'université", a-t-elle rappelé.

Le couple royal, arrivé mardi 23 octobre aux Fidji après une semaine en Australie, se rendra aux Tonga jeudi 25 octobre puis en Nouvelle-Zélande, où la tournée royale prendra fin le 31 octobre. C'est peu après leur arrivée dans le Pacifique que le palais avait annoncé que Harry, 34 ans, et Meghan, 37 ans, attendaient un bébé pour le printemps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Famille royale Princesse Angleterre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants