1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Coronavirus au Brésil : testé positif, Bolsonaro retire son masque en public
1 min de lecture

VIDÉO - Coronavirus au Brésil : testé positif, Bolsonaro retire son masque en public

Lors de l'annonce de sa contamination à la Covid-19 mardi 7 juillet, le président brésilien a voulu montrer qu'il allait bien en retirant son masque devant les journalistes.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, devant les journalistes a Brasilia, le 7 juillet 2020
Le président brésilien, Jair Bolsonaro, devant les journalistes a Brasilia, le 7 juillet 2020
Crédit : TV BRASIL / AFP
Thomas Pierre & AFP

L'image symbolise à elle-seule le déni du président brésilien face à la pandémie de Covid-19. Jair Bolsonaro a annoncé mardi 7 juillet à la télévision brésilienne avoir été testé positif au coronavirus. Et face aux journalistes réunis au palais présidentiel, le président contaminé a tout simplement retiré son masque de protection en fin d'entretien en affirmant "Je vais parfaitement bien". 


"En tant que président, je suis toujours en première ligne. La vie continue, il faut faire attention avec les personnes âgées, mais pas la peine de paniquer", a déclaré le chef de l'État de 65 ans qui continue de minimiser la pandémie qui a fait plus de 65.000 morts dans son pays.

Le président est apparu de nombreuses fois parmi ses sympathisants sans porter de masque ni respecter de distanciation physique. Il a d'ailleurs considérablement édulcoré récemment une loi censée rendre le port du masque obligatoire sur l'ensemble du territoire.

"Une petite grippe"

Par le passé, le dirigeant brésilien a toujours sous-estimé publiquement la gravité de la pandémie. "Vu mon passé de sportif, si j'étais contaminé par le virus, je n'aurais pas à m'inquiéter. Je ne sentirais rien. Au pire, ce serait comme une petite grippe, un petit rhume", avait-il affirmé fin mars.

À lire aussi

Depuis le début de la pandémie, il s'est fortement opposé aux mesures de confinement prises par les gouverneurs des états, estimant que la priorité était de préserver l'emploi pour éviter le "chaos social". Jair Bolsonaro a également tenu à défendre à nouveau bec et ongles l'hydroxychloroquine, dont l'efficacité contre la Covid-19 n'a pourtant jamais été prouvée scientifiquement. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/