1 min de lecture Météo

Vanuatu: la moitié de la population affectée par le cyclone Pam

Plus de la moitié de la population du Vanuatu a été affectée par le cyclone Pam qui a ravagé l'archipel du Pacifique Sud.

Port Vila, la capitale du Vanuatu, deux jours après le passage du cyclone Pam (le 15 mars 2015).
Port Vila, la capitale du Vanuatu, deux jours après le passage du cyclone Pam (le 15 mars 2015). Crédit : UNICEF Pacific / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le cyclone Pam qui a ravagé il y a une semaine cet archipel du Vanuatu, a affecté plus de la moitié de la population, a indiqué samedi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) qui a révisé son bilan à 16 morts.

Le Vanuatu et ses 270.000 habitants ont été balayés dans la nuit du 13 au 14 mars par le cyclone Pam, une tempête de catégorie 5 sur 5, avec des rafales dépassant les 320 km/h.

Un défaut de coordination

"Environ 166.000 personnes, plus de la moitié de la population du Vanuatu, ont été affectées par le cyclone tropical Pam dans 22 îles" de l'archipel qui en compte 80, rapporte l'OCHA qui souligne que les réserves de nourriture et d'eau sont quasiment épuisées dans les îles touchées.

L'eau potable va manquer au Vanuatu, où menace également la pénurie alimentaire, avaient déjà averti vendredi les organisations d'aide internationale. L'OCHA a révisé à 16 le nombre de décès directement imputables au cyclone Pam. L'agence avait d'abord fait état de 44 morts non confirmés, puis de 24 morts confirmés, avant de réviser le nombre des décès à 11 puis à 13.

À lire aussi
météo
Ouragans : plus de prénoms disponibles pour les nommer

Le gouvernement a reproché aux associations internationales un défaut de coordination, estimant qu'un temps précieux avait ainsi été perdu. Pour l'heure, la situation a été évaluée dans une quinzaine des 80 îles que compte l'archipel, selon l'ONU.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Cyclone
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants