2 min de lecture RTL Originals

"Une lettre d'Amérique" : à Miami, le développement effréné de l'urbanisation

PODCAST - Miami, capitale officieuse de l'Amérique latine, est une cible fragile face au dérèglement climatique. La mégalopole poursuit cependant une urbanisation délirante, qui modifie chaque jour le visage de la ville.

LETTRE-AMERIQUE_POP_245x300 Une lettre d'Amérique Philippe Corbé & RTL Originals iTunes RSS
>
Une lettre d'Amérique - L'urbanisation délirante de Miami Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Date : La page du podcast
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Miami en Floride. La mégalopole au plus de 460.000 habitants ne cesse de s'agrandir. Tous les jours de nouvelles tours sortent de terre et en quelques années seulement, la physionomie de la ville a profondément changé.

Ce développement effréné de l'urbanisation est d’ailleurs une hérésie car Miami est entourée d'eau, que ce soit par l'océan Atlantique ou les canaux. Certains jours, Miami devient une sorte de Venise des Caraïbes. À tel point que dans le quartier de Brickell, des pompes à eau et des vannes anti-marées ont été installées pour empêcher que les inondations, causées par les ouragans ou de simples averses, ne paralysent l'activité de ce quartier. Des installations essentielles qui ont coûté des millions de dollars

Et en ces temps où le dérèglement climatique pousse des villes et des pays entiers à revoir leur mode de construction, Miami qui se trouve sur le chemin de passage des ouragans se développe et devient donc plus vulnérable. 

Abonnez-vous à ce podcast

Et ce changement, les habitants en sont conscients. "Je vous rassure, même quand on s’absente un mois on se dit : 'la ville a changé'", explique Arnaud Blachet, un expatrié français. "On a une centaine de tours qui n’existaient pas il y a quinze ans. Ce qu’on appelle aujourd’hui le quartier de Downtown, le centre-ville, c’était quatre tours, aujourd’hui c’est une cinquantaine de tours", ajoute-t-il.

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : pour Alain Duhamel, François Fillon est "un iceberg"

"La Floride attire tous les capitaux sud-américains pour des besoins de stabilité, de protection. Si vous voulez, ça sert un peu de pays refuge comme la Suisse pouvait l’être à certains moments de l’existence", souligne Arnaud Blachet.

Et d'ajouter : "La population sud-américaine considère Miami comme son New York. Le rêve ultime de tous les cadres latino-américains c’est d’arriver à Miami et d'y faire fortune. Aujourd’hui, Miami c’est une ville qui est au minimum à 80% latino. Nous quand on est arrivés, c’était 50% latino."

D’une certaine manière on est un peu devenu la capitale de l’Amérique latine.

Patrick Gruest, un expatrié français qui tient un restaurant à Miami
Partager la citation

Pour compléter ce que disait Arnaud Blachet, un chiffre permet de vraiment comprendre l’importance de cet afflux de population, l’importance qu’a Miami, non seulement pour les États-Unis, mais pour toute cette zone Caraïbes et plus largement pour l’Amérique du Sud : un habitant sur deux du comté de Miami aujourd’hui est né à l’étranger.

"Tout a changé il y a 6-7 ans quand les hommes d’affaires du Venezuela, d’Argentine et maintenant du Brésil ont commencé à se rapatrier au Nord pour conserver leurs capitaux, qui étaient menacés dans leurs pays d’origine", explique Patrick Gruest, un expatrié français qui tient un restaurant à Miami.

"Ces gens-là sont venus s’installer ici, ils ont acheté de l’immobilier, donc le boom de l’immobilier que l’on voit à l’heure actuelle a été le résultat de leurs investissements, principalement en cash d’ailleurs. D’une certaine manière on est un peu devenu la capitale de l’Amérique latine", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RTL Originals Une lettre d'Amérique États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants