2 min de lecture RTL Originals

Pourquoi Provincetown occupe une place majeure dans l'histoire américaine

PODCAST - Depuis Provincetown dans le Massachusetts, Philippe Corbé raconte l'histoire de cette petite ville côtière où sont arrivés en 1620 les Pères pèlerins, ceux qui ont bâti ce qui allait devenir les États-Unis.

LETTRE-AMERIQUE_POP_245x300 Une lettre d'Amérique Philippe Corbé & RTL Originals iTunes RSS
>
Une lettre d'Amérique - Provincetown : des Pères pèlerins à la Maison Blanche Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Date : La page du podcast
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Provincetown sur la presqu'île de Cape Cod dans le Massachusetts, au nord-est des États-Unis. Au centre de cette petite ville côtière de 3.000 habitants se dresse un campanile de pierre, baptisé le "Monument des pèlerins".

Ce n’est pas le monument en lui-même qui est important dans la culture américaine, mais ce qu’il commémore : l’arrivée en novembre 1620, de quelques centaines d’aventuriers et de pèlerins puritains à bord du Mayflower, bateau parti de Plymouth en Angleterre deux mois plus tôt. Ces femmes et ces hommes sont entrés dans les livres d'histoire sous le nom des Pères pèlerins, les Pilgrim Fathers.

Ils ont fui les persécutions religieuses en Angleterre, qui traversait alors une période très troublée. Une partie des protestants trouvait alors que l’Église d’Angleterre n’était pas assez réformée, qu’elle ne s’était pas suffisamment affranchie de l’héritage catholique romain, qu’elle n’était pas assez pure, d’où ce terme de puritains. Un certain nombre d’entre eux a donc cherché à rejoindre l’Amérique, pour avoir davantage de liberté religieuse. 

Abonnez-vous à ce podcast

Avant d'établir leur communauté, ces colons ont signé un pacte à bord du Mayflower, le Mayflower Compact. Une sorte de contrat pour organiser cette société nouvelle qu’ils voulaient bâtir ici. Ils faisaient allégeance au roi d’Angleterre, mais établissaient aussi, et c’est ça qui était nouveau, un principe démocratique fondé sur la majorité. Le Mayflower Compact était d’une certaine manière révolutionnaire, et pour les Américains, ce qui s’est passé ici préfigure la révolution américaine, plus d’un siècle et demi plus tard, l’indépendance, la Constitution américaine.

À lire aussi
LETTRE-AMERIQUE_POP_795x530 États-Unis
Pourquoi Fox News est une fenêtre fascinante sur l'Amérique de Donald Trump

C’est pour cela que les petits Américains à l’école apprennent l’histoire du Mayflower. À la fois comme un symbole de la colonisation anglaise de l’Amérique, mais aussi une première pierre de ce qui deviendra plus tard les États-Unis d’Amérique.

Des Pilgrim Fathers à la Maison Blanche

Les pèlerins qui ont survécu ont eu des descendants et à bord de ce navire arrivé en 1620, se trouvaient les ancêtres de neuf présidents américains (John Adams, Franklin Roosevelt, les deux présidents Bush...), mais aussi Ulysses Grant, le général qui a permis de gagner la guerre de Sécession. Il y avait également des ancêtres de Marilyn Monroe, Humphrey Bogart, Orson Welles, Katharine Hepburn, Bing Crosby, Clint Eastwood, ou encore Richard Gere. 

Dans la mythologie américaine, le Mayflower est donc le bateau où sont venus les ancêtres de ce qui est devenu l’Amérique.

>> Une lettre d'Amérique, une série d'épisodes exceptionnels à retrouver chaque mardi. Une carte-postale sonore pour nous aider à mieux comprendre cette Amérique d'aujourd'hui, à la fois si familière et parfois totalement déconcertante. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RTL Originals Une lettre d'Amérique États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants