1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Une fonctionnaire Américaine libérée après un an de captivité au Nigeria
1 min de lecture

Une fonctionnaire Américaine libérée après un an de captivité au Nigeria

Arrivée le 13 février 2019 au Nigeria, la fonctionnaire retraitée a été victime d'un escroc qui l'aurait retenue contre son gré et agressée sexuellement.

Un policier au Nigeria (illustration)
Un policier au Nigeria (illustration)
Crédit : CRISTINA ALDEHUELA / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste

C'est la fin du calvaire pour cette Américaine retraitée dont l'identité n'a pas été communiquée. Arrivée au Nigeria le 13 février 2019 sur la promesse d'un mariage, elle aurait été retenue contre son gré et agressée sexuellement par un escroc, comme l'a indiqué la police dans un communiqué. Elle a pu être libérée le 12 juillet 2020.

"Les fonctionnaires de police ont libéré une ressortissante américaine, enfermée dans un hôtel de Lagos contre son gré pendant plus d'un an", précise Frank Mba, porte-parole de la police à l'AFP. Il a également récupéré de force ses cartes de crédit et pris le contrôle de ses dépenses et s'est servi de l'identité de sa victime pour arnaquer ses associés et d'autres personnalités étrangères. Deux autres suspects sont aussi impliqués dans l'affaire. 


L'auteur présumé de l'escroquerie Chukwuebuka Obiakuwhom, avait rencontré sa victime sur victime. Il lui a extorqué 48.000 dollars en lui promettant un mariage. Chukwuebuka Obiakuwhom était connu des services de police pour des faits similaires de fraude sur Internet, précise encore le communiqué. À l'issue de l'enquête, tous les suspects seront traduits en justice et poursuivis conformément à la loi de 2015 sur la prévention et l'interdiction de la cybercriminalité. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/