1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Un adolescent paralysé après avoir gobé une limace
1 min de lecture

Un adolescent paralysé après avoir gobé une limace

Un adolescent australien se retrouve paralysé à vie après avoir gobé une limace pour un pari. La limace était infectée par un parasite qui a déclenché une méningite chez l'adolescent.

En Australie, le système national australien d'assurance invalidité a réduit la pension d'un adolescent, handicapé après avoir gobé une limace (illustration)
En Australie, le système national australien d'assurance invalidité a réduit la pension d'un adolescent, handicapé après avoir gobé une limace (illustration)
Crédit : Wikicommons / Damj
Éléonore De Marnhac

Certains paris ont des conséquences dramatiques. Ce jeune australien l'a appris à ses dépens. Pour un pari, en 2010, Sam Ballard, alors âgé de 19 ans, accepte de gober une limace qui portait malheureusement un parasite, l'Angiostrongylus cantonensis, présent généralement dans les selles des rats dont les limaces se nourrissent, rapporte CBS News.

La présence de ce parasite a développé chez l'adolescent une forme de méningite. Il est alors tombé dans le coma pendant 420 jours avant de se réveiller tétraplégique. Il lui faudra trois ans pour sortir de l’hôpital et son cas nécessite encore aujourd'hui une assistance constante

Sam Ballard a attiré l'attention en mars après que le système national australien d'assurance invalidité a réduit sa pension de 492.000 dollars australiens à 135.000 dollars australiens. 

Une infection généralement bénigne

Cette maladie peut également infecter ceux qui mangent des escargots, des crevettes, des crabes ou encore des grenouilles qui ne sont pas assez cuits. Toutefois, la plupart de ceux qui sont infectés par le parasite ne développent pas de symptômes si ce n'est à court ou moyen-terme où ils peuvent ressentir des maux de tête, avoir de la fièvre ou des nausées. En général, le parasite finit par mourir, même si la personne infectée ne reçoit pas de traitement.

À écouter aussi

Si la plupart des cas ont été relevées dans les îles pacifiques, plusieurs personnes ont contracté l'infection en Floride et à Hawaï. Selon les scientifiques, le réchauffement climatique devrait continuer de favoriser le développement de ce parasite.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.