2 min de lecture Uber

Uber permet à ses chauffeurs de fixer le prix de la course

En Californie, Uber tente une nouvelle fonctionnalité qui permet à ses chauffeurs de fixer librement le prix de leur course. Les chauffeurs pourront augmenter jusqu'à cinq fois le prix d'une course.

Uber, qui a révélé avoir enregistré des milliers d'agressions sexuelles aux États-Unis, est aussi en pleine polémique après une série de plaintes de clientes en France.
Uber, qui a révélé avoir enregistré des milliers d'agressions sexuelles aux États-Unis, est aussi en pleine polémique après une série de plaintes de clientes en France. Crédit : JOSH EDELSON / AFP
Marie Gingault

Depuis mardi 21 janvier, une nouvelle fonctionnalité est mise en place en Californie par Uber. Pour l'instant en phase de test, la société de VTC permet à certains de ses chauffeurs de fixer librement le prix de leur course.

Seuls les chauffeurs transportant des passagers depuis les aéroports californiens de Palm Springs, Santa Barbara et Sacramento sont en mesure d'augmenter jusqu'à cinq fois le prix à payer pour la course. Ils ne sont ainsi plus obligés de respecter le tarif fixé par Uber. L'augmentation doit cependant se faire par tranche de 10%.

Il n'y a pas de limite quant à la fréquence à laquelle les chauffeurs peuvent augmenter leur tarification, cependant ils ne seront pas prioritaires sur l'application. Mais si cette nouvelle fonctionnalité permet d'augmenter ses tarifs, elle permet aussi de les baisser lorsque Uber les augmente automatiquement en cas de forte demande. 

Les passagers pourront mettre en favori un chauffeur

Si la libre fixation des tarifs n'est accessible pour l'instant qu'à ces trois aéroports californiens, il se pourrait que le géant du VTC déploie cette option à l'ensemble des États-Unis puis progressivement au monde entier. 
Cette décision fait suite à la loi Assembly Bill 5 (AB5) projet de loi acceptée le 1er janvier 2020 comme le signal le site Frenchweb. Dans un message fort, la Californie demandait aux plateformes de considérer leurs chauffeurs VTC comme des employés. Et c'est chose faite pour Uber qui a donc décidé de s'adapter à cette nouvelle loi avec cette phase de test.

À lire aussi
Un chauffeur Uber (Image d'illustration). Uber
Coronavirus : Uber licencie 3.500 personnes par visioconférence

Cette nouvelle fonctionnalité permet à Uber de laisser plus d'autonomie à ses conducteurs qui ne sont pas ses employés mais bien des personnes au statut d'entrepreneur. Cependant même si, comme l'indique SiecleDigital, la justice américaine a déjà reconnu le statut d'employés des chauffeurs Uber, l'entreprise ne souhaite pas se plier à cela assurant qu'elle n'est simplement qu'une plateforme de mise en relation entre chauffeurs et passagers et non une entreprise de transport à part entière.

Autre nouveauté, pour les passagers cette fois-ci. Celle d'avoir la possibilité pour eux de mettre un chauffeur en favori à la suite d'une course. Les passagers pourront ainsi privilégier les services de ce chauffeur à l'avenir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Uber Prix Chauffeurs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants