1 min de lecture États-Unis

Tuerie de Charleston : la peine de mort sera requise contre Dylann Roof

L'homme de 22 ans est accusé d'avoir assassiné neuf personnes dans une église de la communauté afro-américaine.

Dylann Root après son interpellation, le 19 juin à Charleston (Caroline du Sud)
Dylann Root après son interpellation, le 19 juin à Charleston (Caroline du Sud) Crédit : HANDOUT / CHARLESTON COUNTY SHERIFF / AFP
Nicolas Bamba et AFP

Il n'est pas encore jugé et la date de son procès n'est pas encore fixée, mais Dylann Roof sait déjà à quoi s'en tenir. Mardi 24 mai, la justice fédérale américaine a fait savoir qu'elle comptait requérir la peine capitale à l'encontre du jeune homme, aujourd'hui âgé de 22 ans. "Cette décision s'impose étant donné la nature même du crime reproché et les dommages qui en ont résulté", estime Loretta Lynch, ministre de la Justice.

Les faits remontent au 17 juin 2015. Dylann Roof, suprémaciste blanc prônant la haine des Noirs, est accusé d'avoir ouvert le feu dans l'église Emanuel de Charleston (Caroline du Sud). Le lieu, symbole de la lutte contre l'esclavage et pour les droits civiques, est fréquenté par la communauté afro-américaine. Neuf personnes furent tuées dans cette fusillade qui constitue la pire tuerie raciste de l'histoire récente des Etats-Unis.

Roof prêt à plaider coupable s'il échappe à la peine de mort

Arrêté 24 heures après alors qu'il était en fuite en Caroline du Nord, Dylann Roof n'a jamais exprimé le moindre remords. Il est inculpé de neuf assassinats et de trois tentatives d'assassinat répertoriés outre-Atlantique en tant que "crimes de haine". Il est rare que la justice fédérale requiert la peine capitale pour un procès au pénal. La procureure avait déjà indiqué qu'elle comptait demander la peine de mort.

Les avocats de l'accusé ont fait savoir que leur client serait prêt à plaider coupable en échange d'une garantie : celle d'échapper à l'exécution. Un tel accord est possible jusqu'au dernier moment. Quelques semaines après la tuerie, Dylann Roof avait pourtant plaidé non coupable, malgré ses aveux lâchés après son interpellation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Racisme Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants