2 min de lecture États-Unis

Trump n'avait pas d'équipe d'experts à plein temps sur le coronavirus

La responsable de l'équipe de coordination de la lutte contre l'épidémie de coronavirus sous l'administration Trump a déclaré qu'elle ne bénéficiait pas d'une équipe à plein temps pour travailler sur la stratégie sanitaire.

Deborah Birx, médecin responsable de l’équipe de coordination de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 pour le gouvernement Trump, le 19 novembre 2020.
Deborah Birx, médecin responsable de l’équipe de coordination de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 pour le gouvernement Trump, le 19 novembre 2020. Crédit : TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Deborah Birx, médecin responsable de l’équipe de coordination de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 pour le gouvernement Trump a révélé qu'elle ne disposait pas d'équipe "à plein temps à la Maison Blanche travaillant sur le coronavirus". Elle avait demandé davantage de spécialistes dans son équipe, en vain, a-t-elle expliqué dans un entretien pour CBS, dimanche 24 janvier. Une déclaration qui a fait beaucoup couler de l'encre dans les médias américains. 

Mais ce n'est pas tout : la responsable rapporte également que le fondement et "l'intérêt de sa mission" avaient été constamment remis en question par plusieurs membres de l'administration, explique Ouest-France. Lorsque Deborah Birx a demandé une équipe 24 heures sur 24, l'un d'eux lui aurait demandé : "Pourquoi voudriez-vous vous infliger ça tous les jours ?". 

Une petite équipe, comprenant sept à huit personnes de confiance, avait alors été mise en place par la spécialiste, a-t-elle dit. Un conseiller à la Maison Blanche estime donc qu'on ne lui a pas refusé du personnel supplémentaire. La docteure en médecine spécialisée en immunologie a par ailleurs fait savoir qu'elle avait "toujours" envisagé de quitter sa mission à la Maison Blanche

L'experte salue la nouvelle équipe de Biden

Deborah Birx s'était fait connaître lors d'une conférence de presse dans laquelle Donald Trump avait proposé d'injecter aux malades du désinfectant et de les soumettre à des rayons UV. La réaction du médecin, dont la gêne était palpable, avait fait le tour des réseaux sociaux. 

À lire aussi
coronavirus
États-Unis : la vaccination des enfants en baisse à cause de la pandémie

Alors que le nouveau président Joe Biden a pris ses fonctions le 20 janvier dernier, l'experte de renommée mondiale en immunologie a salué sa décision de mettre sur pied une cellule d’experts qui devront travailler "dans différents domaines" (tests, vaccins, données...). 

Elle a rappelé "la quantité de travail qui doit être faite non seulement à la Maison Blanche mais aussi au niveau de l'État pour s'assurer que nous sortirons de cette crise dans un semblant de normalité d’ici l'été". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Virus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants