2 min de lecture États-Unis

Coronavirus : Trump plaide le sarcasme pour ses propos sur le désinfectant et les UV

Le président américain a rétro-pédalé plusieurs heures après avoir évoqué des pistes de recherche dangereuses contre le Covid-19.

Donald Trump face aux journalistes le 24 avril
Donald Trump face aux journalistes le 24 avril Crédit : Olivier DOULIERY / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Donald Trump ne voulait que tester les journalistes qui étaient face à lui. Le président américain Donald Trump a affirmé vendredi 24 avril que ses propos sur de possibles injections de désinfectant pour lutter contre le coronavirus étaient "sarcastiques". "Je posais une question de façon sarcastique aux journalistes juste pour voir ce qui allait se passer", a-t-il affirmé dans le Bureau ovale alors que des journalistes l'interrogeaient sur ses propos qui n'ont pas manqué de faire polémique.

Un rétropédalage qui n'a pas convaincu grand monde dans la pièce et les médias. "Il n'avait pas l'air d'avoir un ton très sarcastique quand il parlait et qu'il prenait à témoin le Dr. Birx", a noté immédiatement Bret Baier sur la chaîne très conservatrice Fox News. 

"Je ne suis pas médecin mais je suis le genre de personne qui fonctionne bien d'ici", avait déclaré jeudi 23 avril le président américain, en montrant son crâne, lors d'un briefing sur le Covid-19 particulièrement chaotique. 

Tout est parti de la présentation d'une étude - encore embryonnaire - selon laquelle le nouveau coronavirus s'affaiblit dans une atmosphère chaude et humide ainsi que sous les rayons du soleil. Au cours de ses explications, Bill Bryan, haut responsable gouvernemental, a évoqué rapidement les études en cours sur le rôle que peuvent jouer les désinfectants pour combattre le virus sur certaines surfaces.

À lire aussi
Joe Biden dans une église à Wilmington, dans le Delaware le 1er juin 2020. Présidentielle américaine
Mort de George Floyd : Joe Biden relance sa campagne dans une Amérique meurtrie

Lors d'une séquence de questions/réponses, le président a rebondi sur ce thème en s'improvisant chercheur. "Je vois que le désinfectant assomme le coronavirus en une minute. Une minute. Et est-ce qu'il y a un moyen de faire quelque chose comme ça avec une injection à l'intérieur ou presque comme un nettoyage ?" 

Une déclaration qui a provoqué moqueries et condamnations de la communauté scientifique toute entière qui jugeait ces propos très dangereux. La réaction embarrassée du Dr. Birx est justement devenue virale le jour même. Le président Trump avait aussi émis l'idée d’utiliser de puissants ultra-violets à l'intérieur du corps humain pour détruire le virus. 

Un peu plus tôt, sa porte-parole Kayleigh McEnany avait avancé une autre explication, affirmant que les mots du locataire de la Maison Blanche avaient été "sortis de leur contexte". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Santé Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants