1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. “Thanksgiving nous fait passer pour des imbéciles" : les Amérindiens luttent contre le mythe
3 min de lecture

“Thanksgiving nous fait passer pour des imbéciles" : les Amérindiens luttent contre le mythe

Thanksgiving sera célébrée le 25 novembre aux Etats-Unis. Mais l'image d'Epinal version américaine n'est pas la même côté amérindiens.

Illustration d'une famille californienne célébrant Thanksgiving, le 26 novembre 2020
Illustration d'une famille californienne célébrant Thanksgiving, le 26 novembre 2020
Crédit : Brandon Bell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Thanksgiving, la vraie histoire (version Amérindienne)
03:07
Isabelle Choquet

La fête de Thanksgiving qui sera célébrée le 25 novembre aux États-Unis. Cette année c’est le 400e anniversaire de cette fête qui rappelle le premier repas réunissant les colons anglais et les Amérindiens. Un moment de partage transculturel, avec dinde et coiffes à plumes. Sauf que ça, c’est l'image d'Epinal version anglaise. Aujourd’hui, les Amérindiens aimeraient faire entendre leur histoire, et ce n’est pas la même, j’ai lu ça dans Courrier International

La première tribu rencontrée par les Pères pèlerins, ce sont les Wampanoags, ce qui signifie “le peuple de la première lumière”. Au début du XVIIe siècle, ils étaient répartis dans quelques dizaines de village dans le sud du Massachusetts. Ils chassaient, ils pêchaient, ils cultivaient le maïs. Ils se battaient depuis un siècle avec les explorateurs européens, mais ils commerçaient aussi avec ces aventuriers au visage pâle. 

Et puis en 1620, le Mayflower touche terre, du côté de Plymouth. En les voyant descendre du bateau, les Wampanoags comprennent que cette fois, ce n’est pas pareil. “On ne vient pas avec femme et enfants quand on se prépare à se battre” dit Paula Peters, spécialiste de l’histoire amérindienne. 

Une grande fête pour la première récolte

Pendant des mois, les Wampanoags observent les pèlerins. Au cours du premier hiver, la moitié meurent de faim, de froid et de maladie. Mais le peuple Wampanoag a été affaibli lui aussi par les fièvres apportées d’Europe. Et puis les Anglais ont des armes à feu, des mousquets. Les Indiens n’ont que des arcs et des flèches. Bref, mieux vaut pactiser.  

À lire aussi

Le premier contact est établi au printemps 1621. Les Wampanoags apprennent aux colons comment planter des haricots et des courges sur des monticules entourés de maïs, comment utiliser les restes de poisson comme engrais. Et à l’automne suivant, les pèlerins réalisent leur première récolte. Alors pour célébrer l'évènement, ils organisent une grande fête de la moisson. 

Mais les Wampanoags ne sont pas invités. Pour le partage, on repassera. Ce qui se passe, c'est qu'au cours de la fête, les Anglais tirent en l’air, pour manifester leur joie. En entendant ça, les Indiens se disent : “ça y est, c’est la guerre”. Alors ils se précipitent, une centaine de guerriers débarquent, armés jusqu’aux dents. 

Et puis ils se rendent compte que c’est la bamboche, et du coup ils décident de participer, ils s'incrustent un peu mais ils apportent aussi cinq pièces de gibier. Pas de dinde. Et pas de coiffes à plumes : les Wampanoags n’en portaient pas, ils avaient des crêtes comme les Mohicans, avec des épines de porc-épic. 

"Thanksgiving nous fait passer pour des imbéciles"

On est bien loin de ce que les petits Américains apprennent à l’école. “Thanksgiving nous fait passer pour des imbéciles," dit Mère Ours, l’une des gardiennes des traditions, "ça donne l’idée que les pèlerins nous ont donné une vie meilleure parce qu’ils nous étaient supérieurs”. En fait, selon elle, une loi punissait de mort le fait d’apprendre à lire et à écrire à un Wampanoag. 

“Notre accueil amical des pèlerins a sans doute été notre plus grande erreur”, c’est ce que dit Franck James, un célèbre défenseur des droits amérindiens. En 1970, il a tenté de rétablir certaines vérités sur Thanksgiving. Les organisateurs du 350e anniversaire ont refusé. Alors il a créé une journée du Deuil National, et c'est ça que certains Wampanoags célèbreront jeudi prochain. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/