2 min de lecture Médecins

Coronavirus aux Etats-Unis : un médecin qui refusait d'enlever son masque a-t-il été suspendu ?

Un médecin anesthésiste exerçant dans un hôpital d'El Paso aurait été suspendu car il refusait d'enlever son masque dans les couloirs.

Un masque anti-coronavirus (illustration)
Un masque anti-coronavirus (illustration) Crédit : Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Youen
Youen Tanguy Journaliste

Le Dr Henry Nikicicz n'en revient toujours pas. Ce médecin anesthésiste a affirmé dans la presse américaine avoir été suspendu de son poste car il souhaitait garder son masque respiratoire dans les couloirs du bâtiment.

Selon le New York Times, qui relaie l'affaire, l'histoire s'est déroulée au centre médical universitaire d'El Paso, au Texas. Le médecin, âgé de 60 ans, sortait d'un ascenseur quand il a vu un groupe de plusieurs personnes marcher dans le couloir dans sa direction. Il aurait alors décidé de mettre son masque pour se protéger, souffrant lui-même d'asthme et d'hypertension.

Une décision qui n'aurait pas du tout plu à sa direction. Dans les jours qui ont suivis, il raconte avoir appris que son emploi était "menacé" car l'hôpital ne tolère pas le port de masque dans les couloirs. À en croire le New York Times, il a alors été retiré du planning et, par conséquent, suspendu sans solde.

Le médecin finalement réintégré

Sollicité par ABC-7, le centre médical universitaire d'El Paso a réfuté en partie ces accusations. "Il a été retiré du calendrier une seule journée à la demande de Somnia Anesthesia, une entreprise avec laquelle l'hôpital a conclu un contrat pour fournir des anesthésiologistes, dont le Dr Nikicicz".

À lire aussi
Wardieh hospital dévasté par les explosions à Beyrouth, le 4 août 2020 Liban
Les infos de 12h30 - Explosions à Beyrouth : une pénurie de médicaments redoutée

Et d'ajouter : "Il a été informé à plusieurs reprises par son superviseur de ne pas porter le masque respiratoire N95 (équivalents des FFP2) lorsqu'il n'était pas dans la salle d'opération ou lorsqu'il ne traitait pas de patients atteints de maladies infectieuses. Il le portait dans les zones communes, les couloirs généraux, etc.".

Finalement, le médecin anesthésiste a pu réintégrer l'hôpital et aurait même obtenu l'autorisation de porter les fameux masques N95 en dehors des salles d'opération. Une mesure qui semble exceptionnelle car, selon l'hôpital d'El Paso, si les masques "simples" peuvent être portés partout, ce n'est pas le cas des N95, car, comme en France, ils se font rares.

Selon le New York Times, ce sujet fait grand débat aux Etats-Unis. "Certains hôpitaux autorisent les masques à l'extérieur des salles de soins et certains les rendent même obligatoires", écrit le quotidien. Et de préciser que les directives des Centres de contrôle et de prévention des maladies en la matière évoluent régulièrement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecins Texas Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants