1 min de lecture International

Syrie : la Turquie suspend son offensive et demande le retrait des Kurdes

Les États-Unis annoncent un cessez-le-feu dans le nord de la Syrie. Ankara donne cinq jours aux forces kurdes pour se retirer.

Recep Tayyip Erdogan et Mick Pence à Ankara, le 17 octobre 2019
Recep Tayyip Erdogan et Mick Pence à Ankara, le 17 octobre 2019 Crédit : Shaun TANDON / POOL / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

La Turquie accepte de suspendre ses opérations militaires dans le Nord de la Syrie mais donne cinq jours aux Kurdes pour se retirer. Après sa visite dans la capitale turque en quête d'un cessez-le-feu, le vice président américain a annoncé qu'Ankara mettrait un terme aux hostilités, après un retrait des forces kurdes. 

L'offensive turque "s'arrêtera complètement lorsque ce retrait aura été terminé", a déclaré Mike Pence. Pour permettre un retrait des forces kurdes "sous 120 heures, toutes les opérations militaires dans le cadre de l'opération Source de Paix vont être suspendues et l'opération sera complètement arrêtée une fois ce retrait achevée", a-t-il ajouté. 

Les forces kurdes devront se retirer d'un secteur d'une profondeur de 32 km censé se transformer à terme en "zone de sécurité". Une décision confirmée par la Turquie jeudi soir. 

"Un grand jour" pour Donald Trump

Donald Trump a salué jeudi la "bonne nouvelle", après l'entretien de son vice-président américain avec le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan. "Des millions de vies vont être épargnées", a tweeté le président des Etats-Unis, avant de parler d'un "grand jour" pour la Turquie et les Kurdes.

À lire aussi
Un employé emballant du cannabis dans l'une des toutes premières boutiques légales du pays : Hemp Embassy, à Milan cannabis
Italie : le Parlement légalise le cannabis "light"

"Les Kurdes sont incroyablement heureux de cette solution", a-t-il ajouté, se disant particulièrement satisfait que les négociations aient abouti "aussi vite". L'invitation adressée par Donald Trump au président turc pour le 13 novembre dépendra de l'issue des discussions en cours avec Ankara, avait auparavant indiqué jeudi la Maison Blanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Turquie Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants