2 min de lecture Faits divers

Suède : vive émotion après la mort d'une fille de 12 ans dans une fusillade

L'adolescente, qui n'était selon toute vraisemblance pas visée, a été mortellement blessée dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 août devant un fast-food à Norsborg, banlieue modeste de la capitale suédoise.

Deux filles sont assises à côté d'un mémorial sur le site où une fillette de 12 ans a été abattue près d'une station-service à Botkyrka, au sud de Stockholm, le 2 août 2020.
Deux filles sont assises à côté d'un mémorial sur le site où une fillette de 12 ans a été abattue près d'une station-service à Botkyrka, au sud de Stockholm, le 2 août 2020. Crédit : ALI LORESTANI / TT NEWS AGENCY / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

La mort par balle d'une fille de 12 ans, près de Stockholm, suscite un vif émoi ce lundi 3 août en Suède. Le pays est confronté à une multiplication inquiétante des fusillades liées à des gangs criminels depuis plusieurs années.

L'adolescente, qui n'était selon toute vraisemblance pas visée, a été mortellement blessée dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 août devant un fast-food à Norsborg, banlieue modeste, mais habituellement calme du sud de la capitale suédoise. Depuis les faits, des fleurs et des bougies ont été déposées pour former un coeur sur les lieux du crime

"Cela ne doit plus arriver. C'est une fille de 12 ans bon sang. Ceux qui habitent ici méritent mieux", s'indigne Christina Lundström, une riveraine de 51 ans venue se recueillir. "Aucun politique n'est là pour montrer son soutien, quel fiasco", déplore de son côté Daniel Acat, 32 ans.

Le ministre de la Justice a exprimé son "émoi et dégoût"

Le ministre de la Justice Morgan Johansson a exprimé à l'agence TT son "émoi et dégoût" face à une affaire qui suscite de nombreuses réactions. Selon les médias suédois, deux membres d'un gang criminel présents sur les lieux étaient la véritable cible des nombreux coups de feu.

À lire aussi
Un cheval (illustration). animaux
Chevaux mutilés : un poulain retrouvé mort en Ille-et-Vilaine

Globalement paisible, avec un des taux d'homicide les plus faibles dans le monde, la Suède est confrontée depuis plusieurs années à un problème d'explosions et fusillades visant des bâtiments, des véhicules et, depuis plus récemment, des personnes. Au cours du premier semestre 2020, 20 personnes ont été tuées dans 163 fusillades en Suède, selon la police. L'an passé, 42 personnes avaient perdu la vie, pour 334 incidents.

Une hausse des fusillades liée au trafic de drogue

Les affaires sont rarement élucidées, mais selon le Conseil suédois pour la prévention des crimes, la hausse des cas est liée au trafic de drogue. En 2019, le gouvernement avait dévoilé 34 mesures pour combattre le problème, prévoyant notamment un renforcement des effectifs et des peines. Outre Stockholm et sa banlieue, le phénomène frappe les villes de Malmö, Göteborg, ou Helsinborg.

Le débat avait atteint son paroxysme en août dernier lorsque deux femmes avaient été abattues à quelques semaines d'intervalle, dont une en plein jour à Malmö alors qu'elle portait son bébé - qui a survécu - dans les bras. La fille tuée ce week-end n'est pas la plus jeune victime. En 2015, une enfant de 4 ans avait été tuée avec trois adultes dans l'explosion d'une voiture piégée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Fusillade Suède
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants