1 min de lecture International

Sommet avec Trump : le train de Kim Jong-Un est entré en Chine

Le deuxième sommet entre le dirigeant nord-coréen et Donald Trump est prévu mercredi 27 et jeudi 28 février à Hanoï, au Vietnam.

Le train du leader nord-coréen a traversé le pont qui relie la Corée du Nord à la ville chinoise de Dandon, samedi 23 février
Le train du leader nord-coréen a traversé le pont qui relie la Corée du Nord à la ville chinoise de Dandon, samedi 23 février Crédit : Nhac NGUYEN / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

J-4 avant une nouvelle rencontre historique entre Kim Jong-Un et Donald Trump. Le train du leader nord-coréen est arrivé samedi 23 février en Chine, avant le deuxième sommet prévu mercredi 27 et jeudi 28 février avec le président américain au Vietnam. 

Rien ne permet d'affirmer que l'homme fort de Pyongyang se trouvait bien à bord. Samedi soir, l'agence officielle nord-coréenne KCNA a néanmoins confirmé que le dirigeant nord-coréen avait quitté la Corée du Nord. "Les hauts responsables du parti, du gouvernement et des forces armées présentent leurs vœux sincères de succès à Kim Jong Un (...) et lui souhaitent un bon voyage", a indiqué KCNA.

Le convoi ferroviaire a traversé le pont qui relie la Corée du Nord à la ville chinoise de Dandong. Les journalistes présents sur place étaient empêchés par les forces de l'ordre d'approcher de la voie ferrée. Les occupants d'un hôtel donnant sur le pont ont même dû quitter les lieux dès vendredi, en raison de "travaux de rénovation" impromptus.

Un Irakien soupçonné d'avoir voulu commettre "des attaques terroristes" en dégradant des installations ferroviaires en Allemagne a été arrêté
Un Irakien soupçonné d'avoir voulu commettre "des attaques terroristes" en dégradant des installations ferroviaires en Allemagne a été arrêté Crédit : STR / AFP

L'arrivée du train en Chine fait suite à des spéculations entourant les préparatifs de la rencontre américano-nord-coréenne prévue à Hanoï. Pyongyang n'a pas même confirmé la participation du jeune dirigeant au sommet avec le président américain, le deuxième entre les deux hommes depuis leur face-à-face historique de Singapour en juin dernier.

Plusieurs sources vietnamiennes ont indiqué en privé que Kim Jong-Un, dont les déplacements ne sont jamais annoncés officiellement à l'avance, arriverait par le train jusqu'à la gare de Dong Dang, frontalière de la Chine, avant de gagner Hanoï par la route.

À lire aussi
Un drapeau de l'Iran (illustration) Iran
Manifestations en Iran : "C'est une désespérance qui s’exprime", dit un spécialiste

Voyager en train depuis Pyongyang serait pour Kim Jong-Un une odyssée de près de 4.000 km du nord au sud de la Chine, soit plus de 60 heures pour un convoi blindé qui dépasse péniblement les 60 km/h.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Corée du Nord États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants