1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Sénatoriales en Géorgie : que disent les premiers résultats ?
3 min de lecture

Sénatoriales en Géorgie : que disent les premiers résultats ?

C'est un scrutin décisif qui vient de s'achever dans l'État de Géorgie. Après les premiers dépouillements, les résultats sont encore très serrés.

Le Capitole, qui abrite le Congrès américain à Washington DC, le 11 mars 2014
Le Capitole, qui abrite le Congrès américain à Washington DC, le 11 mars 2014
Crédit : MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Sénatoriales en Géorgie : les premiers résultats
04:40
Lionel Gendron

Les fameuses élections en Géorgie viennent de s'achever. En jeu le contrôle, si important du Sénat. Il y a deux sièges à pourvoir et c'est vrai que si Joe Biden veut faire passer ses mesures, c'est plus simple si le Sénat est de son côté. Les résultats sont en train de tomber. C’est très serré, mais pas définitif : on est à 98% de bulletins dépouillés.

Un rappel des protagonistes : d’un côté, le pasteur noir Raphael Warnock, face à Kelly Loeffler, une femme d’affaires. De l’autre David Perdue, le Républicain : sénateur "en titre" face à John Ossof, 33 ans, un ancien journaliste.

Il y a eu quatre changements de vainqueurs en un quart d'heure, actuellement Raphael Warnock, le démocrate, mène avec 50,4% face à Kelly Loeffler et dans l'autre duel, entre David Perdue et John Ossof c'est du 50-50, le Républicain est en tête avec moins de 500 voix d'avance donc autant dire que rien n'est joué. Même si Raphael Warnock a déjà revendiqué la victoire de son côté

La plupart des votes manquants l'étaient dans le comté de Dekalb, à l’Est d’Atlanta, à très forte majorité démocrate. C'est ce qui a fait la bascule pour l'instant. Il y a une heure, c'était les deux candidats républicains qui étaient en tête. 

Le mirage rouge

Il peut y avoir un renversement de situation, on est encore dans le fameux "too close to call" (trop serré pour se prononcer). Personne ne donne de vainqueur définitif, car c'est ce qu'on appelle le mirage rouge. Ça s’était produit lors de l’élection présidentielle. C’est-à-dire que l’on décompte plus rapidement les votes républicains, dans des petites villes par exemple, où le comptage est plus rapide. Mais, les votes des grands centres urbains comme Atlanta, qui nécessitent plus de logistique arrivent plus tard, et Atlanta, par exemple, vote en majorité démocrate.

À lire aussi

Les votes par correspondance arrivent aussi souvent plus tard. Ils prennent plus de temps car il faut vérifier les signatures, ouvrir les enveloppes, et eux aussi sont souvent démocrates. Donc, parfois le mirage rouge est suivi d’une vague bleue. C’est ce qui s’était passé le 3 novembre dernier dans certains États comme la Géorgie où l’avance de Donald Trump avait fondu au fur et à mesure que les votes par correspondance arrivaient.

Une des clés, c’est le vote des minorités. Trois électeurs sur 10 en Géorgie sont noirs, et à plus de 80% ils devraient voter pour Raphael Warnock, à 75% pour John Ossof. Si cette année, tout le monde s'intéresse à ces élections sénatoriales, qui d’habitude ne passionnent que les Américains...et encore, c'est parce que l'enjeu est important

Si l'écart est inférieur ou égal à 0,5%, on peut recompter

Il y a 100 sénateurs. Actuellement, il y en a 50 républicains et 48 démocrates.Les deux postes à pourvoir ce sont les deux de Géorgie. Les démocrates doivent gagner les deux duels pour arriver à 50 sénateurs. En cas de vote strictement partisan, c’est-à-dire où 50 sénateurs démocrates voteraient pour et 50 sénateurs républicains voteraient contre, ce serait la vice-présidente en tant que chef du Sénat, Kamala Harris, qui viendrait voter pour rompre l'égalité.

Une précision, la loi géorgienne prévoit que si l’écart est inférieur ou égal à 0,5% : on peut recompter. Une demande écrite du candidat perdant suffit. Ce dernier peut aussi en faire la demande s’il estime qu’il y a eu des incohérences ou des irrégularités. Lors de l’élection présidentielle, il y avait eu trois recomptages.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/