1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Russie : que-ce que le groupe "Wagner" présent en Ukraine ou au Mali ?
2 min de lecture

Russie : que-ce que le groupe "Wagner" présent en Ukraine ou au Mali ?

ÉCLAIRAGE - "Wagner", un groupe paramilitaire russe, combat dans les pays en crise comme en Ukraine ou au Mali, souvent pour défendre dans l'ombre, les intérêts de la Russie.

Un camion du groupe militaire privé russe Wagner dans la base pillée des Forces centrafricaines de Bangassou, le 3 février 2021
Un camion du groupe militaire privé russe Wagner dans la base pillée des Forces centrafricaines de Bangassou, le 3 février 2021
Crédit : ALEXIS HUGUET / AFP
Thomas Pierre & Brice Dugénie & AFP

Elles sont présentes au Donbass, en Ukraine, en Syrie, en Centrafrique et dernièrement au Mali. Au moment de l'annonce du retrait des forces françaises du territoire malien, jeudi 17 septembre, Emmanuel Macron n'a pas manqué de prêter des "finalités prédatrices" aux sociétés militaires privées russes, dont la plus connue reste le groupe Wagner. 

Ces mercenaires "viennent essentiellement sécuriser leurs intérêts économiques", a affirmé le président français. Arrivée au pouvoir à Bamako depuis 2020, "la junte (...) considère que ce sont les meilleurs partenaires (...) pour protéger leur propre pouvoir". 

Cette armée secrète compterait aujourd'hui 800 hommes sur le sol malien. Le groupe Wagner est ainsi devenu un acteur majeur de la géopolitique de Moscou à l'étranger, avec lesquels Paris refuse catégoriquement de coopérer.

"L'armée de l'ombre" de Poutine

Car, officiellement, Wagner n'existe pas. Pas d'enregistrement, pas d'impôts, pas d'organigramme. Sur le papier, cette société privée russe de sécurité fournit des services de maintenance d'équipements militaires et de formation. Officieusement, elle est accusée d'agir pour le compte du Kremlin là où elle ne veut pas apparaître de manière trop officielle. 

À ce titre, Amnesty international, la surnomme "l'armée secrète de Vladimir Poutine". Le groupe Wagner serait ainsi dirigé par le richissime homme d'affaires et proche du pouvoir russe, Evguéni Prigojine. L'Union européenne a sanctionné en 2020 l'oligarque russe. En décembre, elle a pris de nouvelles sanctions contre le groupe quand se confirmait son arrivée au Mali. 

Une "politique africaine" de la Russie

À lire aussi

Ses hommes seraient déjà ainsi présents dans plusieurs pays d'Afrique, comme la Libye, le Soudan ou le Mozambique. Depuis 2018, des centaines de conseillers militaires russes ont même été officiellement déployés en Centrafrique. Ces derniers, souvent présentés comme étant des paramilitaires de Wagner, ont été accusés par des témoins, des ONG et des experts onusiens d'exactions.

"Il y a une politique africaine de la Russie, notamment dans la zone d'influence traditionnelle française", confirme Djallil Lounnas, chercheur à l'université marocaine d'Al Akhawayn. Entre 2016 et 2021, le Centre pour les études stratégiques et internationales basé à Washington (CSIS) a trouvé des "preuves fortes" de la présence de SMP russes au Soudan, au Soudan du Sud, en Libye, en Centrafrique, à Madagascar et au Mozambique.

Les SMP contribuent à signer des ventes d'armes russes, protègent les dirigeants en place et assurent la sécurisation de très rentables sites miniers. Les clients "sont massivement des pays disposant de larges réserves de ressources naturelles, minérales et énergétiques", relève Catrina Doxsee, du CSIS. Et des pays affaiblis sur le plan sécuritaire.

Wagner combat partout où Moscou a des intérêts

Mais, il y a aussi des preuves que ces hommes du groupe Wagner combattent, souvent pour défendre les intérêts russes. Plus de 3.000 hommes ont servi en Syrie, plus de 2.500 en Ukraine, plus d’un millier en Libye. Parfois aux côtés de l’armée russe, parfois à sa place pour défendre des intérêts de Moscou, mais en toute discrétion. 

Mais les zones d’intervention de ces mercenaires, collent parfaitement avec les ambitions diplomatiques russes. Wagner intervient partout où Moscou a des intérêts. D’ailleurs, ces mercenaires ne se contentent pas de faire la guerre ou d'assurer la sécurité. Dans les régions où ils sont présents, certains font également de la prospection minière pour de l’or, des diamants, du pétrole... De quoi financer le groupe et ses discrets dirigeants. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/