1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Royaume-Uni : qui sont les "Beatles" de Daesh, ces bourreaux réputés pour leur cruauté ?
2 min de lecture

Royaume-Uni : qui sont les "Beatles" de Daesh, ces bourreaux réputés pour leur cruauté ?

ÉCLAIRAGE - Les quatre jihadistes des "Beatles", ainsi surnommés en raison de leur accent britannique, sont accusés d'avoir enlevé au moins 27 journalistes et travailleurs humanitaires occidentaux.

Un combattant de Daesh (illustration)
Un combattant de Daesh (illustration)
Crédit : DELIL SOULEIMAN / AFP
Thomas Pierre & AFP

Ils tiennent leur surnom au sein de l'organisation terroriste du fait de leur fort accent britannique. Aine Leslie Davis, 38 ans, et membre présumé des "Beatles" de l'État islamique, cellule spécialisée dans la capture, la torture et l'exécution d'otages occidentaux, doit comparaître jeudi 11 août devant la justice britannique, après son arrestation à son retour de Turquie. 

Selon le parquet antiterroriste britannique, il a été expulsé par Ankara. Aine Leslie Davis a été inculpé à Londres pour des infractions relatives au financement d'activités terroristes remontant à 2014 et possession d'arme à feu remontant à 2013-2014 "à des fins liées au terrorisme", selon le parquet. 

Aine Leslie Davis était sous le coup d'un mandat d'arrêt émis en janvier 2015 par la justice britannique. Interpellé en Turquie en novembre 2015, il y était depuis emprisonné après avoir été condamné à sept ans et demi de prison pour des infractions terroristes par un tribunal local.

"Jihadi John" tué en 2015

Les quatre membres de ces "Beatles", où Aine Leslie Davis serait "Paul", sont accusés d'avoir enlevé au moins 27 journalistes et travailleurs humanitaires issus des États-Unis, du Royaume-Uni, d'Europe, de la Nouvelle-Zélande, de la Russie et du Japon. 

Ils sont aussi soupçonnés d'avoir torturé et tué, notamment par décapitation, les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff, ainsi que des travailleurs humanitaires Peter Kassig et Kayla Mueller. L'EI avait diffusé des vidéos de propagande montrant leurs exécutions sur les réseaux sociaux.

À lire aussi

Le plus connu du groupe, Mohamed Emwazi, alias "Jihadi John", a été tué par un drone américain en Syrie en 2015. Il apparaissait dans de multiples vidéos d'égorgement. Les deux autres "Beatles", Alexanda Kotey (38 ans, "Ringo") et El Shafee Elsheikh (34 ans, "George"), anciens ressortissants britanniques, ont été arrêtés en janvier 2018 par une milice kurde en Syrie et remis aux forces américaines en Irak avant d'être envoyés au Royaume-Uni.

Les "forces spéciales du califat"

Ils ont finalement été extradés en 2020 aux États-Unis, en Virginie, pour des accusations de prise d'otages, de complot visant à tuer des citoyens américains et de soutien à une organisation terroriste étrangère. Alexanda Kotey a plaidé coupable pour son implication dans ces meurtres en septembre et été condamné à la prison à perpétuité en avril. El Shafee Elsheikh a été reconnu coupable de tous les chefs d'accusation . 

À leur apogée, les "Beatles" avaient acquis une solide réputation de cruauté, synonyme de prestige dans les rangs de l'EI. "Ils se considéraient comme les forces spéciales du califat", avait expliqué à l'AFP fin 2020 l'ex-otage français Nicolas Hénin, décrivant "une très grande arrogance, un niveau de conviction et de mépris pour les faits et un détachement par rapport à la violence qui étaient assez stupéfiants".

Selon l'ancien journaliste français, devenu consultant dans l'antiterrorisme, le crédit de leur surnom, qui relève du "réflexe de survie d'otage", revient à John Cantlie, correspondant de guerre et "grand amateur de rock'n roll".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/