1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. République Démocratique du Congo : un convoi de lutte anti-Ebola visé par des tirs
1 min de lecture

République Démocratique du Congo : un convoi de lutte anti-Ebola visé par des tirs

À bord du convoi se trouvaient trois médecins du ministère de la Santé congolais et un de l'OMS. L'attaque n'a fait aucun blessé.

Des agents de santé anti-Ebola transportent un patient, à Butembo (RDC), le 4 novembre 2018
Des agents de santé anti-Ebola transportent un patient, à Butembo (RDC), le 4 novembre 2018
Crédit : JOHN WESSELS / AFP
Leia Hoarau & AFP

Deux véhicules d'une équipe de lutte contre le virus Ebola ont été visés, ce samedi 3 août, par des tirs sur la route reliant Beni à Butembo, l'un des principaux foyers de l'épidémie dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de source policière.

"Deux véhicules de la riposte Ebola ont été attaqués par des hommes armés aujourd'hui a Palatalisa (proche de Butembo). Il y a des impacts de balles sur les véhicules. Heureusement (...) il n'y a aucun blessé", a déclaré le Colonel Richard Mbambi, chef de la police de Butembo (Nord-Kivu).

À bord, "il y avait trois médecins du ministère de la Santé et un médecin de l'OMS, tous les quatre travaillent au Centre de traitement d'Ebola (CTE) de Butembo et sont tous des nationaux" congolais, a indiqué une source à l'OMS.

La RDC classée urgence sanitaire mondiale par l'OMS

La lutte contre l'épidémie d'Ebola est régulièrement perturbée par la présence dans cette zone de plusieurs groupes armés locaux et étrangers actifs et les résistances communautaires contre la prévention et la vaccination, l'hospitalisation, les enterrements dits "dignes et sécurisés" qui évitent les contacts avec les fluides contagieux du défunt.

À lire aussi

La RDC lutte contre Ebola depuis une année et l'épidémie a déjà fait 1.823 morts, d'après les derniers chiffres publiés vendredi par le ministère de la santé. L'OMS l'a élevée au rang d'urgence sanitaire mondiale. L'actuelle épidémie dans l'est de la RDC est la deuxième plus importante dans l'histoire de la maladie après celle qui a tué près de 11.000 personnes en Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) en 2013-2014.

L'épidémie, qui se transmet par contacts humains directs et étroits et dont le taux de létalité est très élevé, a longtemps été cantonnée aux régions rurales du Nord-Kivu (essentiellement Beni et Butembo) et en Ituri voisine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/