1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Quand la première ministre néo-zélandaise emmène son bébé aux Nations-Unies
1 min de lecture

Quand la première ministre néo-zélandaise emmène son bébé aux Nations-Unies

En amenant son bébé avec elle à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU lundi 24 septembre, la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern est entrée dans l'Histoire.

La première ministre néo-zélandaise a créé l'événement en amenant son bébé à l'ONU
La première ministre néo-zélandaise a créé l'événement en amenant son bébé à l'ONU
Crédit : AFP / Don EMMERT
Quand la première ministre néo-zélandaise emmène son bébé aux Nations-Unies
00:03:14
Quand la première ministre néo-zélandaise emmène son bébé aux Nations-Unies
00:03:15
Philippe Corbé & Loïc Farge

Ce jeudi 27 septembre va monter à la tribune de l'assemblée générale des Nations-Unies, comme Trump et Macron deux jours plus tôt, une femme de 38 ans qui s'appelle Jacinda Ardern. C'est la première ministre de Nouvelle-Zélande. Depuis lundi 24 septembre, elle est ici dans les couloirs de l'ONU avec son bébé de 3 mois, Neve.

Sa fille ne reste pas à l'hôtel avec des nourrices ; elle l'accompagne partout ici dans les couloirs et les réunions. La petite Neve a un badge à son nom, avec sa photo. Car on n'entre pas aux Nations-Unies comme dans un moulin : il faut un badge bleu, avec photo.

Pendant les réunions, Jacinda Adern garde son bébé dans ses bras. Quand elle écoute les autres discours, elle l'allaite. Mais elle bénéficie aussi d'un peu de l'aide du père, Clarke Gayford, présentateur télé en Nouvelle-Zélande et compagnon de la première ministre. On le reconnait car il se balade avec une veste très décontractée, chemise grande ouverte, sans cravate.

Il s'occupe du bébé. Il raconte même que l'autre jour il était en train de changer sa couche, dans une salle de réunions, lorsqu'une délégation japonaise est entrée, stupéfaite de découvrir cette scène étrange à l'ONU.

À écouter aussi

Le couple paie le déplacement du père (ce ne sont pas les contribuables néo-zélandais). L'ancienne ambassadrice des États-Unis aux Nations-Unies, elle-même mère de famille, a tweeté que ces images la réjouissent, car l'ONU (et les gouvernements qui la composent) ont bien "besoin de cet exemple"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/