1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Qatar : pourquoi l'Égypte, l'Arabie saoudite et Bahreïn rompent avec Doha
1 min de lecture

Qatar : pourquoi l'Égypte, l'Arabie saoudite et Bahreïn rompent avec Doha

INVITÉ RTL - Mohamed Sifaoui, journaliste spécialiste des questions de terrorisme, revient sur le dernier séisme diplomatique au Moyen-Orient.

Un pipeline au Qatar
Un pipeline au Qatar
Crédit : SIPA / Matt Frost
Qatar : pourquoi l'Égypte, l'Arabie saoudite et le Bahreïn rompent avec Doha
05:43
Qatar : pourquoi l'Égypte, l'Arabie saoudite et le Bahreïn rompent leurs liens diplomatiques avec Doha
06:06
Yves Calvi & Loïc Farge

Ryad, Le Caire, Abou Dhabi et Manama ferment leurs portes à Doha. L'Arabie saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont rompu ce lundi 5 juin avec le Qatar, accusé de soutenir le "terrorisme", dont  Al-Qaïda, Daesh et les Frères musulmans. De plus, le Qatar est également accusé de déstabiliser cette région du Moyen-Orient.

Si Doha n'a pas immédiatement réagi à ces mesures, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a pressé les pays du Golfe de rester unis depuis Sydney. 

Pour Mohamed Sifaoui, journaliste spécialiste des questions de terrorisme, il s'agit "plus d'un coup de com' diplomatique qu'une décision de fond". Et "on verra que dans quelques mois tout au plus, les choses vont plus au moins se rétablir", professe-t-il, "car cette discorde entre d'une part l'Égypte et le Qatar, et d'autre part l'Arabie saoudite et le Qatar, dure depuis plusieurs mois". Il ajoute : "Ce n'est pas tant sur la question du soutien au terrorisme que sur le soutien à la Confrérie des frères musulmans".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/