2 min de lecture Élections américaines

Présidentielle américaine : à 22 jours du scrutin, Trump tente de reprendre la main

Le président américain va enchaîner les meetings dans des États clés cette semaine. L'occasion pour lui de reprendre la main sur sa campagne électorale, mise sur pause avec sa contamination au coronavirus.

Un air d'Amérique Un Air d'Amérique Lionel Gendron iTunes RSS
>
Présidentielle américaine : à 22 jours du scrutin, Trump reprend sa campagne Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par William Vuillez

La campagne repart de plus belle pour Donald Trump. À 22 jours de l'élection présidentielle, le président américain sera ce lundi soir en Floride, mardi en Pennsylvanie, mercredi dans l’Iowa, jeudi en Caroline du Nord, que des États clés. Donald Trump a demandé à ses équipes de lui organiser une réunion publique tous les soirs pendant les trois semaines qui restent avant l’élection. 

"Il va se tuer", dit un conseiller. Mais Donald Trump s’est vanté il y a quelques heures d’être "immunisé" contre le virus. Il l’a dit sur Twitter et sur FOX News, où il est presque tous les jours en ce moment. Il y a donné une interview un peu ubuesque, puisqu’il a notamment été question des OVNIs, mais passons. Vendredi soir, un médecin de FOX News lui a fait une sorte de consultation à distance, à l’heure de plus forte écoute.
 
En même temps, Donald Trump est un battant, il voit les sondages où il perd de plus en plus de terrain, depuis le débat agressif il y a quinze jours. Son hospitalisation et sa mise en scène grandiloquente à la sortie de l’hôpital n’ont rien arrangé, notamment quand il a répété qu’il ne fallait pas s’inquiéter, ne pas laisser le virus prendre le contrôle sur nos vies. C’est exactement pour cela que beaucoup d’électeurs, et notamment des seniors, se détournent de lui. Mais il dispose d’un atout dans son jeu qui peut lui permettre, dans le scénario idéal pour lui, de rebattre les cartes.

L’actualité va-t-elle "détourner le regard de Trump" ?

C’est ce lundi que débutent les auditions télévisées au Sénat de la juge Amy Coney Barrettnommée par Trump à la Cour Suprême. Si les démocrates sont trop agressifs, notamment sur l’avortement, s’ils l’attaquent sur sa foi catholique, si tout ça se retourne contre eux, notamment parce que Biden refuse de dire s’il va augmenter le nombre de juges à la Cour Suprême pour la première fois depuis 150 ans, comme le lui demande son aile gauche, bref si les démocrates se tirent une balle dans le pied, ça peut redonner un peu d’espoir à Trump et surtout aux sénateurs républicains.

Car si les sondages se confirment, plusieurs d’entre eux qui pensaient être réélus facilement le 3 novembre dans des états solidement conservateurs vont être emportés par Trump dans sa chute. À ce stade, c’est donc chacun pour soi. Dans le grand journal conservateur Wall Street Journal, un stratège républicain qui travaille avec ces candidats écrit : "Les sondages du président se sont effondrés, la dynamique de la course doit changer". La seule solution, c’est, que l’actualité permette de "détourner le regard de Trump".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections américaines Présidentielle américaine Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants