2 min de lecture Élections américaines

Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump officiellement désigné candidat du parti républicain

Donald Trump a été désigné mardi 19 juillet à Cleveland (Ohio) par le parti républicain comme son candidat à la Maison-Blanche pour l'élection présidentielle de novembre 2016.

Donald Trump mange un McDo pour célébrer son intronisation côté républicain.
Donald Trump mange un McDo pour célébrer son intronisation côté républicain.
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Alors que peu d'observateurs y croyaient, le milliardaire Donald Trump a été officiellement désigné mardi 19 juillet à Cleveland (Ohio) par le parti républicain comme son candidat à la Maison-Blanche pour l'élection présidentielle de novembre 2016. Conformément au résultat des primaires, le magnat de l'immobilier a recueilli le soutien de 1.237 des délégués, soit le cap à franchir pour emporter l'investiture.

C'est son fils, Donald Jr., qui a apporté les 89 voix de la délégation de New York, l'état dont Donald Trump est originaire, pour le faire passer symboliquement au-dessus de la majorité requise. "Félicitation papa, on t'aime", a-t-il déclaré, entouré du clan Trump dans la salle omnisport de Cleveland bercée par les notes de New York, New York de Frank Sinatra. Une par une, les délégations des 50 États ont annoncé le résultat de leurs primaires. 

Nous allons restaurer l'ordre public, et vite !

Donald Trump
Partager la citation

Un cérémonial dénué de tout suspense auquel Donald Trump n'a pas participé, conformément à la tradition. Il s'est néanmoins adressé aux délégués par le biais d'une vidéo, dans laquelle il a affirmé être à la tête d'un "mouvement". "Vous aurez des frontières fortes. Vous serez débarrassés de l'État islamique. Nous allons restaurer l'ordre public, et vite !" a-t-il promis après s'être félicité d'avoir obtenu "le plus grand nombre de voix jamais obtenues dans l'histoire du parti républicain".

Si Donald Trump tente de rassembler, c'est un parti divisé qui lui a accordé l'investiture. Lundi 18 juillet, des délégués anti-Trump avaient invectivé le président de séance lors d'un vote de procédure. Ce même jour, une polémique a éclaté au sujet du discours de son épouse.  Melania Trump a en effet été accusée de plagiat, des passages de son discours étant presque identiques à celui qu'avait tenu Michelle Obama lors de la convention démocrate de 2008. 

À lire aussi
Clint Eastwood, le 10 décembre 2018 élections américaines
Présidentielle américaine : Eastwood abandonne Trump pour Bloomberg

Des échauffourées ont également éclaté en marge de la convention. Pour la première fois depuis son ouverture, de brefs débordements ont eu lieu à Cleveland entre des manifestants dénonçant les violences policières contre les Noirs et quelques contre-manifestants, dont un groupe portant des pancartes telles que "Tout vrai musulman est un jihadiste".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections américaines Donald Trump Parti républicain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants