1 min de lecture Environnement

Pourquoi la Malaisie renvoie-t-elle 43 conteneurs de déchets vers la France ?

La Malaisie a renvoyé 150 conteneurs de déchets plastiques illégaux vers leurs pays d'origine, dont 43 vers la France. Le pays d'Asie du Sud-Est ne veut pas devenir une "décharge" pour les pays développés.

La ministre malaisienne de l'environnement Yeo Bee Yin, le 28 mai 2019 à Port Klang
La ministre malaisienne de l'environnement Yeo Bee Yin, le 28 mai 2019 à Port Klang Crédit : Mohd RASFAN / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

La Malaisie ne veut pas devenir "la décharge du monde", et entend lui montrer. Le pays d'Asie du Sud-Est vient d'indiquer lundi 20 janvier que quelques 3.737 tonnes de déchets plastiques illégaux avaient été renvoyés vers leur pays d'origine. Sur 150 conteneurs, 43 font ainsi route vers la France, 42 vers le Royaume-Uni, 17 vers les États-Unis et 11 vers le Canada. 

Kuala Lumpur compte encore en expédier 110 prochainement, dont 60 vers les États-Unis, selon la ministre de l'Environnement Yeo Bee Yin, qui a souligné que les autorités malaisiennes continueront "à se battre contre la pollution, notamment les déchets plastiques". 

Les pays de la région peinent en effet à faire face à l'arrivage massif de conteneurs de déchets depuis la décision de la Chine en 2018 de cesser l'importation de déchets plastiques destinés à son industrie du recyclage. 

"Nous ne voulons pas payer un seul centime"

Les pays développés doivent donc trouver de nouvelles destinations pour leurs déchets. De nombreuses entreprises chinoises de recyclage ont ainsi été délocalisées en Malaisie, entraînant un afflux de déchets souvent illégal. Mais les capacités de recyclage en Malaisie sont bien inférieures aux arrivages et certaines localités sont submergées par les déchets. 

À lire aussi
Australie : un navire perd sa cargaison de masques, les plages souillées de plastique. pollution
Australie : un navire perd sa cargaison de masques, les plages souillées de plastique

Plusieurs pays d'Asie du Sud-Est ont pratiqué la même politique ces derniers mois. L'Indonésie a réexpédié plusieurs centaines de conteneurs vers leurs pays d'origine et les Philippines ont renvoyé l'été dernier au Canada un cargo contenant une soixantaine de conteneurs après un long conflit.

Les pays exportateurs de déchets et les compagnies maritimes ont assumé le coût du retour des conteneurs, selon la ministre. "Nous ne voulons pas payer un seul centime. Les gens envoient des ordures chez nous, nous ne sommes pas censés payer pour les renvoyer", a déclaré Yeo Bee Yin.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Pollution Malaisie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants