2 min de lecture Ukraine

Pourquoi l'Ukraine est au centre du bras de fer entre Moscou et Washington

ÉCLAIRAGE - Face à la montée de tensions à la frontière Ukrainienne, la Russie a assuré "étudier" la proposition américaine d'un sommet entre Moscou et Washington.

Des militaires ukrainiens près de la ligne de front avec des séparatistes pro-russes, près de Lysychansk, le 7 avril 2021.
Des militaires ukrainiens près de la ligne de front avec des séparatistes pro-russes, près de Lysychansk, le 7 avril 2021. Crédit : STR / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Vladimir Poutine jouerait-il avec le feu, ou simplement avec les nerfs des Occidentaux ? Depuis quelques semaines, la Russie a lancé des exercices militaires et massé des dizaines de milliers de soldats à la frontière de l'Ukraine, cette ex-république soviétique qui ambitionne de rejoindre l'Otan. Moscou assure vouloir répondre aux "menaces" des occidentaux, qui demande de leur côté au Kremlin de cesser tout mouvement de troupes.

Devant ce regain de tensions, Joe Biden a réactivé mardi le téléphone rouge en appelant Vladimir Poutine. Le président américain "a souligné le soutien inébranlable des États-Unis à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a indiqué la Maison Blanche. Un sommet américano-russe, dans "un pays tiers", a même été proposé d'ici "les prochains mois" par les États-Unis.

En attendant que la Russie y donne suite ou non, le dialogue entre les deux ennemis d'hier se poursuit "sur les domaines les plus importants de la garantie de la sécurité mondiale", assure le Kremlin. Malgré les intentions diplomatiques affichées par chaque camp, une chose est sûre : le vent de guerre froide qui souffle de nouveau entre Moscou et Washington flottent désormais au-dessus de la poudrière ukrainienne.

L'Ukraine veut rejoindre l'Otan

Pourquoi l'Ukraine cristallise-t-elle aujourd'hui ce nouveau bras de fer entre Russes et Occidentaux ? "La Russie redoute de la part des États-Unis un soutien renouvelé à l'Ukraine", explique sur RTL, Cyrille Bret, professeur de relations internationales à Sciences Po Paris. "Et de la part de l'Ukraine la volonté de reprendre le contrôle de son territoire avec le soutien de l'administration Biden, et l'extension de l'Otan à l'Ukraine qui pose sa candidature depuis des années".

À lire aussi
armée
Derrière le "Poséidon", la stratégie de Poutine pour réarmer la Russie

Les Occidentaux affichent leur soutien à cette ex-république soviétique qui exhorte cependant ses alliés à lui fournir un soutien "pratique", au-delà des mots. Car, dans les faits, les forces de Kiev sont engagées depuis 2014 dans une guerre contre des séparatistes prorusses qui ont pris le contrôle de territoires dans l'est de l'Ukraine. 


Et parallèlement, Kiev s'inquiète de voir Moscou de masser des troupes à ses frontières, estimant lundi leur nombre à 83.000 soldats, dont environ la moitié en Crimée, péninsule annexée par la Russie en 2014. Washington a d'ailleurs reconnu cette semaine qu'il n'y avait jamais eu depuis autant de soldats russes déployés à ses abords. 

"Le pire moment depuis la fin de la Guerre froide"

"C'est un nouveau plus bas dans les relations entre la Russie et l'Otan (...) le pire moment depuis la fin de la Guerre froide", estime l'analyste militaire russe Vassili Kachine. Mais, malgré des tensions particulièrement fortes, les experts s'accordent à dire qu'une invasion russe de l'Ukraine est pour le moment improbable. 

Nombre d'observateurs estiment ainsi que Moscou comme Kiev testent le nouveau président américain Joe Biden pour voir jusqu'à quel point il est prêt à défier le Kremlin. La Russie a d'ailleurs déjà des raisons d'être satisfaite. Un sommet Poutine-Biden, à l'initiative de la Maison Blanche, reviendrait à une reconnaissance de la puissance russe à sa juste valeur.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Ukraine Diplomatie Russie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants