1 min de lecture Biélorussie

Pourquoi des pèlerins juifs sont-ils bloqués à la frontière Biélorussie-Ukraine ?

ÉCLAIRAGE - Plus de 1.000 pèlerins juifs venus d'Israël, de France, de Grande-Bretagne et des États-Unis sont bloqués dans le "no man's" à la frontière ukraino-biélorusse.

Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
8 >
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
Des pèlerins juifs bloqués le 16 septembre à la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine Crédits : TUT.BY / AFP | Date : 17/09/2020
1/1
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Quelque 2.000 juifs hassidiques (ultra-orthodoxes), venus d'Israël, de France, de Grande-Bretagne et des États-Unis, souhaitaient rejoindre depuis la Biélorussie la ville d'Ouman, dans le centre de l'Ukraine, pour un pèlerinage. Plus de 1.000 d'entres eux sont coincés dans un "no man's land" qui sépare la Biélorussie et l'Ukraine. 

En effet, l'Ukraine a fermé ses frontières aux étrangers en raison d'une recrudescence des cas de coronavirus sur son territoire. Une partie des pèlerins juifs se sont ainsi trouvé coincés au poste-frontière de Novi Yarylovychi, que les autorités ukrainiennes ont "complètement fermé". 

Ce jeudi 17 septembre au matin, les personnes concernées ne semblaient pas vouloir faire demi-tour, selon l'Ukraine. Le pays les ravitaille en eau et en nourriture. "L'Ukraine a annoncé qu'elle n'autoriserait pas l'entrée sur son territoire (...). J'appelle nos citoyens à revenir en Israël et à respecter les mesures de quarantaine à leur arrivée", a tranché jeudi le ministre israélien de l'Enseignement supérieur et des ressources en eau, Zeev Elkin. 

J'attends et je prie qu'ils ouvrent la frontière.

L'un des pèlerins à la frontière, Itsik Cohen, à l'AFP
Partager la citation

L'un des pèlerins à la frontière, Itsik Cohen, a expliqué à l'AFP que la Croix Rouge a donné aux pèlerins de l'eau et des soins à ceux qui en avaient besoin. L'armée bélarusse a installé des tentes pour qu'ils puissent y dormir, et a fourni des couvertures et des toilettes mobiles. 

À lire aussi
Svetlana Tikhanovskaïa, invitée le 1er octobre 2020 de RTL biélorussie
Biélorussie : "Les femmes biélorusses ont compris qu'elles sont fortes", dit Tikhanovskaïa

Le pèlerinage, censé duré du 18 au 28 septembre, a pour destination la tombe de Rabbi Nahman de Breslev (1772-1810), le fondateur d'une branche du judaïsme ultra-orthodoxe, le hassidisme. Il se tient chaque année au moment de Roch Hachana, le Nouvel an hébraïque

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Biélorussie Ukraine Judaïsme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants