1 min de lecture Pologne

Pologne : à Varsovie, des bananes utilisées pour dénoncer la censure

Des centaines de manifestants ont consommé des bananes à l'entrée du musée national de Varsovie pour dénoncer une tentative de censure après le retrait d'une oeuvre représentant une jeune femme en train de déguster ce fruit.

Des manifestants mangent des bananes devant le Musée national de Varsovie, le 29 avril 2019
Des manifestants mangent des bananes devant le Musée national de Varsovie, le 29 avril 2019 Crédit : Janek SKARZYNSKI / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Des bananes et des selfies pour montrer leur colère. Des dizaines de Polonais ont décidé de se mobiliser après la décision du musée national de Varsovie de retirer une œuvre d’art réalisée par l'artiste Natalia LL.

Le directeur de l'établissement, nommé récemment par le gouvernement conservateur, a fait enlever de la galerie d'art l'oeuvre intitulée l'Art de la consommation, un film de 1975 dans lequel une jeune femme dévore une banane d'une manière suggestive. Interrogé par le quotidien Gazeta Wyborcza, le directeur Jerzy Miziolek a estimé que le Musée national n'était pas un bon endroit pour traiter de questions relatives au "genre".

Dans ce contexte, les manifestants, munis de ces fruits, se sont retrouvés devant l'entrée du musée lundi 29 avril où ils clamaient des slogans comme "révolution des bananes", "l'art libre".

#BananaSelfie

Le directeur avait fini par rétablir l'installation vidéo incriminée, à quelques heures de la manifestation, alors que depuis le week-end une déferlante de photos a inondé les réseaux sociaux en Pologne avec le hashtag #BananaSelgie

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pologne Manifestations Art contemporain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants