1 min de lecture Histoire

Pologne : une comtesse prussienne découvre l'histoire de sa famille 70 ans après

Grâce à la découverte d'un jeune randonneur, la comtesse Waltraud Finck von Finckenstein a pu récupérer une poignée d'objets ayant appartenu à sa famille, chassée de Prusse orientale lors de son rattachement à la Pologne en 1945.

Jean-Alphonse Richard Un jour sur la terre Jean-Alphonse Richard
>
Pologne : une comtesse prussienne découvre l'histoire de sa famille 70 ans après Crédit Image : Wojtek RADWANSKI / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et La rédaction numérique de RTL

Nous sommes à Ilawa, au nord-est de la Pologne, avec une découverte qui vient de relancer la machine à remonter le temps pour une grande famille de l'aristocratie allemande. Une découverte a priori tout à fait anodine dans cette région de lacs et de forêts qu'on appelle la Mazurie et qui était autrefois la Prusse orientale.

Un garçon de 14 ans, parti en randonnée, trouve une endroit idéal pour planter sa tente, dans une clairière, au pied d'un grand hêtre solitaire. En grattant le sol, il tombe sur des objets en métal : deux bidons de lait enfouis dans le sol.

Le jeune campeur les déterre et découvre à l'intérieur des objets personnels. Une paire de lunettes, une montre, des photos, des pantoufles, des lettres écrites en allemand et en cyrillique. Dans ces bidons, il y a en fait l'histoire d'une famille, les Finck von Finckenstein, ou plutôt le récit de leur disparition.

La fin d'une dynastie révélée

Celle d'une dynastie prussienne qui habitait là jusqu'en 1945 quand ils ont été chassés par l'invasion russe, lorsque ce coin de Prusse a été rattaché à la Pologne. La comtesse Waltraud Finck von Finckenstein avait sept ans quand elle a quitté le manoir familial. Elle n'avait jamais su que des effets personnels de son père, dont elle ne savait pas grand chose de sa fin, avaient été enterrés.

À lire aussi
La réédition de "Mein Kampf" est un succès en librairie en Allemagne histoire
Mein Kampf sera publié en France dès 2020

Les documents retrouvés montrent que son père a été arrêté par l'Armée Rouge, dont les partisans avaient pourtant laissé un mot sur une porte, retrouvé dans l'un des bidons : "Camarades, ne faites pas de mal aux habitants de cette maison. Ils nous ont bien reçus".

C'est son épouse, après l'arrestation, qui avait caché ses affaires au pied du grand hêtre où ils aimaient se promener, pour le jour où il reviendrait à la maison. Mais l'aristocrate n'est jamais rentré, mort dans un camp. C'est  donc sa fille, 80 ans, qui est revenue en Mazurie récupérer l'ultime trésor familial.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Insolite Pologne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants