1 min de lecture Agression sexuelle

Norvège : 16 ans de prison pour des centaines d'abus sexuels sur internet

Un Norvégien de 27 ans a écopé ce vendredi 28 juin de 16 ans de prison assortis de 2 millions d'euros d'indemnités pour avoir abusé sexuellement, voire violé, des centaines de garçons sur internet.

Un internaute sur son clavier d'ordinateur (illustration)
Un internaute sur son clavier d'ordinateur (illustration) Crédit : HO / CEOP / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

Il se faisait passer pour "Sandra" sur la toile. Un Norvégien aujourd'hui âgé de 27 ans a écopé ce vendredi 28 juin d'une peine de 16 ans de prison pour s'être rendu coupable d'abus sexuels, allant jusqu'au viol, sur plusieurs centaines de garçons mineurs, ont rapporté les médias norvégiens.

Pendant plusieurs années, l'homme, qui officiait par ailleurs en tant qu'arbitre, a manié duperie puis menaces sur internet pour obtenir des vidéos à caractère sexuel ou scatologique auprès de quelque 460 garçons, généralement âgés de moins de 16 ans.

Campant un personnage fictif de jeune fille, il promettait notamment sucreries, iPhone, photos dénudées ou relations sexuelles pour appâter ses victimes, puis exigeait d'elles toujours plus de vidéos en les menaçant de publier sur la toile celles déjà en sa possession. Il a en partie reconnu les faits devant le tribunal de district de Nedre Romerike (sud-est). 

Il devra verser 2 millions d'euros à ses victimes

La peine prononcée est conforme au réquisitoire du Parquet, qui a évoqué "la plus vaste affaire d'abus sexuels en Norvège". La défense avait pour sa part plaidé pour la peine la plus clémente possible.

À lire aussi
Une Femen proteste contre la projection du film de Roman Polanski "D'après une histoire vraie" à la Cinémathèque française à Paris, le 30 octobre 2017. roman polanski
Polanski accusé de viol : "Une partie de la réponse est déjà là", dit Valentine Monnier

L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, avait été arrêté une première fois au cours de l'été 2016, puis rapidement libéré, ce qui lui avait permis de poursuivre ses agissements jusqu'à sa seconde interpellation.

Il a également été condamné à verser près de 19 millions de couronnes (près de 2 millions d'euros) de dédommagements à ses victimes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Norvège Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants