1 min de lecture Nigeria

Nigeria : attentat suicide d'une adolescente dans une mosquée, 12 morts

L'attentat suicide d'une jeune fille de 15 ans dans une mosquée de Malari, un village du Nigeria, n'a pas été revendiqué mais correspond au modus operandi du groupe islamiste Boko Haram.

Un homme marche à travers Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, après qu'une jeune femme se soit fait exploser dans la rue, tuant une vingtaine de personnes, le 21 juin 2015.
Un homme marche à travers Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, après qu'une jeune femme se soit fait exploser dans la rue, tuant une vingtaine de personnes, le 21 juin 2015. Crédit : STRINGER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Nouveau drame dans le nord-est du Nigeria au lendemain de trois attaques très meurtrières de la part de Boko Haram qui ont fait près de 150 morts. Une adolescente s'est fait exploser ce jeudi 2 juillet dans une mosquée du village de Malari, tuant 12 fidèles et en blessant sept autres a révélé un milicien qui combat le groupe islamiste auprès de l'armée et un témoin.

"La kamikaze était une jeune fille d'environ 15 ans, elle avait été repérée par les fidèles qui se préparaient pour la prière de l’après-midi", a précisé Danlami Ajaokuta, le chef de la milice locale. Gajimi Mala, un habitant qui a aidé à transporter les victimes, a confirmé ce bilan et l'âge approximatif de la jeune fille. "On ne la connaissait pas dans le village, et quand elle a été repérée près de la mosquée (...) on lui a demandé de partir", a expliqué ce dernier. La jeune fille "a alors quitté la mosquée, et tout le monde pensait qu'elle était partie (...) mais au moment où les fidèles étaient en train de prier dans la mosquée, elle a couru très vite à l'intérieur de la mosquée et elle s'est fait exploser", a-t-il poursuivi.

L'attentat n'a pas été revendiqué pour l'instant mais correspond au modus operandi du groupe islamiste Boko Haram, qui a déjà utilisé de nombreuses fois des jeunes filles comme bombes humaines. L'État de Borno, où se trouve le village de Malari, est l'épicentre de l'insurrection des islamistes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nigeria Attentat suicide Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants