1 min de lecture Nigeria

Nigeria : 6 personnes dont un humanitaire enlevées lors d'une attaque

Six personnes sont portées disparues, dont un humanitaire d'Action contre la faim, dans le nord-est du Nigeria où l'État Islamique est très présent.

La police nigérianne (photo d'illustration)
La police nigérianne (photo d'illustration) Crédit : AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Six personnes, dont un humanitaire d'Action contre la faim, sont portées disparues depuis l'attaque de leur convoi jeudi 18 juillet dans le nord-est du Nigeria, en proie à l'insurrection de groupes djihadistes. 

Dans un communiqué, l'ONG Action contre la faim (ACF) a indiqué qu'un "convoi de véhicules avait été attaqué jeudi sur la route" entre la capitale du Borno, Maiduguri et la ville de Damasak. "Un des chauffeurs a été tué, tandis qu'un employé d'Action contre la faim, deux autres chauffeurs et trois travailleurs du secteur de la santé sont portés disparus". L'ONG a déclaré être "profondément attristée par ce tragique incident". 

Selon une deuxième source humanitaire, le convoi de trois véhicules rentrait d'un village voisin où ACF dirige une clinique, lorsque des hommes armés ont ouvert le feu. L'un des véhicules a alors fait une sortie de route et s'est écrasé contre un arbre, causant la mort de son chauffeur. 

L'État Islamique est particulièrement présent

Les quatre passagers, "coincés dans le véhicule, ont alors été pris par les assaillants". "Les occupants des autres véhicules ont abandonné leurs véhicules et ont fui à pied vers Damasak". 

À lire aussi
Carte du Nigeria international
Nigeria : plus de 300 enfants violés et torturés dans une école coranique

L'État islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), affilié au groupe État islamique, est particulièrement actif dans le nord-est du Nigeria, où il mène depuis un an des attaques répétées contre les forces de sécurité nigérianes. Les humanitaires sont particulièrement pris pour cibles par les djihadistes, qui pratiquent les enlèvements contre rançon pour financer leurs opérations ou pour échanger avec le gouvernement nigérian leurs captifs contre des membres de leur groupe faits prisonniers. 

L'an dernier, l'Iswap avait tué deux employées du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Une troisième femme, travaillant pour l'Unicef, est toujours retenue n otage par le groupe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nigeria ONG Humanitaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants