1 min de lecture Conflit

Mort de Soleimani : Paris craint les représailles iraniennes

Après la mort de l’influent général iranien, tué ce vendredi 3 janvier et alors que Téhéran promet des représailles, les principales chancelleries appellent au calme pour éviter une "escalade".

Le général iranien Qassem Soleimani, a été tué le 3 janvier par les États-Unis
Le général iranien Qassem Soleimani, a été tué le 3 janvier par les États-Unis Crédit : Crédit Pool / Iranian Supreme Leader Pr / ANADOLU AGENCY
Venantia
Venantia Petillault et AFP

La mort du général iranien Qassem Soleimani plonge le monde entier dans l'inquiétude et dans la peur des représailles iraniennes. Ainsi, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé vendredi 3 janvier l'Iran à éviter toute réaction à la mort du général Soleimani, tué dans une frappe américaine en Irak, qui conduirait à "une grave crise de prolifération nucléaire", selon un communiqué du ministère.

"La France appelle chacun à la retenue et l'Iran à éviter toute mesure susceptible d'aggraver l'instabilité régionale, ou de conduire à une grave crise de prolifération nucléaire. 

Les parties à l'accord de Vienne (sur le nucléaire iranien de 2015, ndlr) doivent en particulier rester étroitement coordonnées pour appeler l'Iran à revenir rapidement au plein respect de ses obligations nucléaires et à s'abstenir de toute nouvelle action contraire", a déclaré le ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Conflit Iran États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants