1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mondial 2018 : "Un événement géopolitique avant tout", explique un spécialiste

Mondial 2018 : "Un événement géopolitique avant tout", explique un spécialiste

INVITÉ RTL - Le premier enjeu, au-delà des résultats sportifs, c'est de réconcilier la Russie avec les européens, estime Cyrille Bret, géopoliticien et professeur à Sciences Po.

Vladimir Poutine lors du tirage au sort des groupes de la Coupe du monde 2018, le 1er décembre 2017
Vladimir Poutine lors du tirage au sort des groupes de la Coupe du monde 2018, le 1er décembre 2017
Crédit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Mondial 2018 : "un événement géopolitique avant tout" pour un universitaire
06:24
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

 Après le tirage au sort de la Coupe du monde 2018 qui avait lieu à Moscou aujourd'hui, on a appris que la compétition s'ouvrirait avec une rencontre Russie-Arabie saoudite. 

"C'est exactement la tendance que prend la Russie actuellement avec un jeu très compliqué avec la Syrie, l'Iran et un rapprochement très récent avec une visite du roi d'Arabie saoudite à Moscou il y a à peine un mois pour signer des contrats historiques", explique Cyrille Bret, géopoliticien et ancien professeur de sciences politiques à l'Université de Moscou. Cette rencontre sportive, c'est donc "toute la géopolitique de la Russie au Moyen-Orient qui va se manifester à ce moment-là", pour Cyrille Bret.

Pour lui, le Mondial 2018 est avant tout un événement géopolitique. Pour Poutine, c'est le début de son nouveau mandat. En mars 2018, il va être réélu. "C'est là où le premier acte de Poutine IV va se jouer pour les Européens. Il va falloir garder l'esprit d'équipe. Ils discutent fin janvier du renouvellement des sanctions contre la Russie", précise le professeur à Sciences-Po. Est-ce qu'ils vont bouder comme ils ont fait en 2014 ? Dans tous les cas, la Russie va devoir éviter les tacles. La grande vitrine des Jeux de Sotchi s'est totalement retournée contre la Russie qui a été assimilée à l'homophobie et à la triche. 

Réconcilier la Russie avec les européens

Le premier enjeu, au-delà des résultats sportifs, c'est de réconcilier la Russie avec les européens. Le match Belgique-Angleterre, deux des pays les plus favorables aux sanctions contre la Russie, va se jouer à Kaliningrad, espèce de survivance de la puissance soviétique.

À lire aussi

Il est impératif pour Vladimir Poutine qu'il n'y ait aucune violence de hooligans et aucun acte d'homophobie. La grande préoccupation est également la lutte contre le terrorisme. "L'enjeu de maîtrise et de puissance, c'est de protéger les 12 stades disséminés à travers l'Europe", assure Cyrille Bret. Le Mondial va pouvoir donner accès aux fans et aux journalistes à la Russie.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/